Philosophie et ambitions

Nous sommes différents et nous le revendiquons! Voici pourquoi et comment
nous entendons répondre aux nouvelles exigences des élèves et des patients...

Une formation exhaustive    Une formation pratique   L'apprentissage d'un vrai métier
Un accompagnement concret à l'envol   ► Les valeurs de l'E.S.T.

 

Téléchargez en format pdf:
Plaquette de présentation de l'Ecole

Trouver sa Formation Professionnelle


 

Note: à compter de fin 2017, le cursus pro et le coaching ne sont plus ouvert qu'aux personnes
ayant un projet professionnel concret et en lien avec les activités / développements www.les8.ch

 

L'Ecole Suisse de Thérapratique en quelques idées:

1. Une formation complète et rigoureuse pour former les thérapeutes du futur
2. Une sélection pour jauger la motivation et le potentiel des étudiants
3. Des diplômes reconnus attestant d'une compétence réelle
4. Un enseignement axé sur le concret et la pratique
5. Une éthique au service des thérapeutes
6. Un accompagnement à l'envol

 

 

Une formation complète et exhaustive sur deux ans


« La santé est un état complet de bien-être physique, mental et social » selon la définition de l’OMS.

De ce point de vue, force est de constater que l'approche allopathique "classique" ne semble plus suffisante. S'il convient certes toujours d'apaiser les symptômes, un nombre croissant de patients demande désormais aussi à être guéri!

Or, selon Hippocrate, présenté comme le père de la médecine mais en réalité plutôt naturopathe, « c'est la nature qui guérit les malades » et « L'homme doit harmoniser l'esprit et le corps.»

L'engouement pour les thérapies alternatives, dont l'objectif est de remonter aux causes des pathologies via une approche holistique et naturelle et si possible sans effets secondaires, n'est donc pas prêt de retomber.

Le problème est que l'activité de thérapeute n'est pas réglementée. Cette situation bancale favorise les dérives et ajoute de l'eau aux moulins des sceptiques et des opposants aux thérapies naturelles... qui n'ont financièrement aucun intérêt à permettre la création d'un système de soin efficace et économique!

Nous pensons que la meilleure réponse au flou et au dénigrement est une formation exhaustive de qualité: une excellente base théorique, la maîtrise des outils thérapeutiques les plus efficaces et une pratique au quotidien.

NON, toutes les thérapies naturelles ne se valent pas!  NON, il ne sert à rien de se former à de multiples techniques, s'il n'y a pas derrière de schéma directeur et un enseignement rigoureux au métier de thérapeute. OUI, il est dangereux de s'enfermer dans une technique unique car elle risque de se révéler rapidement insuffisante. OUI, l'idéal est de se former aux fondamentaux plutôt que de suivre les nouveautés ou le marketing.

Selon nous, un Thérapeute se doit d'avoir étudié et mis en pratique les techniques suivantes sur 2 ans minimum:

  • La théorie anatomique (anatomie, physiologie et pathologies) via l'enseignement concret d'un naturopathe plutôt que d'un médecin ne connaissant rien aux thérapies naturelles, regroupée sous le terme ANATOPRATIQUE.

  • Les techniques manuelles thérapeutiques: massage chinois, drainage lymphatique et réflexologie regroupés sous le terme de MASSOPRATIQUE.

  • Les techniques énergétiques: acupressure, électro-acupuncture, techniques énergétique et pierres chaudes énergétiques regroupés sous le terme de ACUPRATIQUE.

  • Les bases de la naturopathie: nutrithérapie, oligothérapie, homéopathie, phytothérapie, aromathérapie et fleurs de Bach, regroupées sous le terme de NATUROPRATIQUE.

  • L'étude avancée des pathologies selon les approches naturelle et la Synergie Thérapeutique, la gestion avancée de cabinet ainsi qu'une pratique professionnelle suffisante pour finalement obtenir le diplôme de THERAPRATIQUE.


Théorie + Pratique = confiance en ses capacités, aptitude à répondre avec justesse à la majorité des troubles des patients et facilité pour se lancer et se constituer une patientèle.

Ce n'est pas en effet l'habit, le titre ou même l'agrégation qui font le thérapeute d'exception mais la qualité de son écoute ainsi que sa facilité à jongler avec les différentes approches naturelles, à avoir plus d'une corde à son arc afin de pouvoir optimiser son traitement et accompagner correctement son patient.

Nous garantissons ainsi aux THERAPRATICIENS formés à notre approche qu'ils:

1. Répondront aux exigences et aux besoins du marché: du thérapeutique et non du bien-être!

2. Seront à même d'effectuer une massothérapie de qualité supérieure: une synergie et non une technique unique!

3. Seront capable d'effectuer un diagnostic et un rééquilibrage énergétique sans stress.

4. Accompagneront leurs patients via les clés de la naturopathie et l'approche des fondamentaux.

5. Seront formés à toutes les facettes du métier grâce notamment à la pratique professionnelle supervisée.

6. Bénéficieront du site internet, des conseils et du soutien du réseau tout au long de leur carrière.

7. Seront parmi les meilleurs (masso)thérapeutes en activité (sinon à quoi bon enseigner ou pratiquer ?)

8. Seront dès lors en confiance et à même de se constituer une patientèle dans les meilleures conditions possibles, avec ou sans l'aide des assurances complémentaires !

 

Déjà diplômé voire agréé mais en difficulté professionnelle ?
Voir notre offre de Coaching

 

 

Une formation pratique


L'une des spécificités de l'Ecole Suisse de Thérapratique est - comme son nom l'indique - d'offrir des mises en pratique constantes des enseignements théoriques. Les tables de massage ne seront jamais loin!

Le cours d'ANATOPRATIQUE (Anatomie-Physiologie-Pathologies) est ainsi donné de la manière la plus concrète et cohérente possible via l'expertise d'un naturopathe et non d'un médecin ne connaissant rien aux thérapies naturelles, comme c'est trop souvent le cas ailleurs. Nous n'oublions pas non plus que le corps forme un tout et que chaque organe doit être étudié en relation avec les autres. L'EST n'aspire pas à des têtes bien pleines mais bien faites !

Les cours de MASSOPRATIQUE sur les différentes techniques manuelles se font essentiellement par binômes : on masse puis on se fait masser. Se mettre dans la peau d'un patient est la meilleure approche pour bien mesurer la portée des techniques. Pour bien apprendre, il faut aussi comprendre et ressentir!

Le cours d'ACUPRATIQUE fera de même, la pratique de l'électro-acupuncture évitant les aiguilles, la douleur et donc le stress!  Ce cursus pourra être prolongé en option par une formation à l'Acupuncture en Chine.

Les cours de NATUROPRATIQUE comprennent évidemment une bonne dose de théorie mais l'objectif est à nouveau moins de briller lors des dîners que d'être immédiatement opérationnel face à une pathologie donnée. Une partie des cours sera également axée sur l'examen de cas concrets, liés à l'activité professionnelle des élèves.

La formation complète en THERAPRATIQUE est ainsi l'approche pratique des thérapies naturelles. Les thérapies les plus "pratiques" c'est-à-dire les plus efficaces du point de vue de la santé en général et des pathologies particulières mais aussi l'enseignement le plus pratique c'est-à-dire le plus proche possible des réalités du terrain.

 

 

 

L'apprentissage d'un vrai métier!


La profession de thérapeute est l'une des plus valorisante qui soit mais elle ne laisse pas (ou ne devrait pas laisser) de place à l'amateurisme. Alors que plus de 15 000 thérapeutes seraient déjà en activité, l'apprentissage du massage superficiel n'a plus aucun potentiel. L'apprentissage d'une technique unique est également problématique puisque des milliers de praticiens/techniciens sont également déjà en situation de concurrence.
Le marché a par contre toujours besoin de (masso)thérapeutes compétents et en confiance, formés à suffisamment de techniques pour être flexibles par rapport aux besoins individuels de leurs patients.

L'EST enseigne les techniques du massage en profondeur afin d'obtenir un effet thérapeutique avéré ainsi qu'un relâchement de l'ensemble des tensions. Rappelons qu'en Asie, les massages ont vocation à prévenir le développement des pathologies.


L
a demande est également en train d'évoluer dans un sens positif: les clients ou les patients sont désormais moins attirés par un type spécifique de massage ou de technique (shiatsu, thaïlandais, chinois, californien, réflexologie, kinésiologie, etc.) que par une prise en charge holistique (c'est-à-dire complète) vis-à-vis d'un problème particulier. Même si les patients ont entendu parler de telle ou telle technique, ils attendent des thérapeutes moins l'application d'un protocole stricte qu'une attention et une adaptation des techniques à leur spécificité. 

L'EST est la première école à avoir enseigné la synergie thérapeutique - l'utilisation de multiples techniques naturelles en vue d'obtenir des résultats - et a avoir à l'époque obtenu l'accréditation ASCA "Massage thérapeutique" (au lieu du traditionnel "Massage classique") dès la première année d'études. Notre deuxième année renforce encore cette Synergie Thérapeutique afin d'offrir tous les outils indispensables à une bonne prise en charge du patient.


Une bonne proportion des "thérapeutes" qui arrivent sur le marché ne sont pas en confiance vis-à-vis de leurs connaissances. La faute, tout d'abord, à un certain nombre de techniques "à la mode" qui deviennent obsolètes au bout de quelques années de pratiques, faute de résultats probants sur les patients.
Lorsqu'un thérapeute considère que ce qu'il a appris sur plusieurs années est "mauvais" du point de vue thérapeutique, il y a de quoi se décourager! La faute aussi parfois à un survol trop rapide de multiples techniques afin de "booster" un diplôme qui se révèlera en fin de compte, une fois sur le terrain, sans grande valeur pratique.

L'EST n'enseigne que des techniques qui ont fait leur preuve du point de vue thérapeutique avec, comme base de travail manuel, le massage chinois Tuina, la réflexologie et l'acupressure, techniques millénaires, que nous complétons encore par le drainage lymphatique. Nous y rajoutons ensuite les techniques énergétiques - dont l'électro-acupuncture - et les techniques essentielles de la naturopathie, indispensables pour un accompagnement complet du patient.


Mais le manque de confiance de certains thérapeutes est également du à l'absence de cohérence entre les différentes techniques enseignées. C'est un peu comme si, pour construire une maison, on empilait les blocs de parpaing sans aucun ciment ni plan directeur. L'absence d'objectif clair aura évidemment des conséquences sur la solidité de la structure ainsi que sur la confiance des occupants de cette maison bancale...

L'EST propose au sein d'une formation cohérente et exhaustive toute une série de protocoles faisant le lien entre les différentes techniques et les pathologies.  Pour continuer avec l'analogie de la maison, l'EST fournit à la fois le parpaing, le ciment, les plans détaillés et les directives pour mettre tout cela en forme. L'EST forme des Maîtres d'œuvre et non de simples exécutants.


Le manque de confiance peut enfin venir enfin d'un discours déconnecté des réalités du terrain et des exigences de la profession. Faire croire que l'on se fera "beaucoup d'argent" très rapidement en pratiquant une technique ou qu'il est possible de devenir thérapeute sans remettre aucunement en cause son hygiène de vie est une arnaque marketing doublée d'une escroquerie intellectuelle. Ces ambivalences conduiront inévitablement à l'échec.

L'EST met tout au long de ses formations l'accent sur les exigences de la profession, la nécessaire analyse de sa propre hygiène de vie et l'éthique requise face à des patients plus ou moins en souffrance. Nous sommes ainsi l'une des rares écoles à ne pas accepter d'odeur de cigarette durant les cours. Nous ne cachons pas non plus les réalité du marché et permettons ainsi aux élèves de s'y préparer et de mettre toutes les chances de leur côté.


Pour résumer, l'EST a moins vocation à remettre des diplômes qu'à
transmettre un savoir-faire et un savoir-être cohérents avec la profession de thérapeute. Ce n'est qu'à cette condition que l'élève pourra en effet avancer en confiance vers l'excellence thérapeutique!

 

 

 

Un accompagnement concret à l'envol


"Vous avez votre diplôme, vous êtes agréé, maintenant débrouillez-vous!" est la réalité de la majorité des jeunes diplômés. Le plus dur reste pourtant à faire: gagner en pratique et, se faisant, se constituer une patientèle suffisamment importante pour vivre dignement de sa profession. Résultat ? 
Rapidement, une bonne proportion des "thérapeutes" jette l'éponge ou vivote grâce à la perfusion des assurances, quand une autre n'aura jamais osé se lancer...

Au-delà d'une formation parfois déficiente ou déconnectée des besoins du marché, la raison fondamentale de ce taux élevé de désillusion est le fait que les jeunes diplômés n'arrivent pas à s'imposer sur un marché déjà saturé fonctionnant essentiellement via le bouche-à-oreille. Comment annoncer sa différence face à des milliers de thérapeutes déjà en activité ?

Cette réflexion nous a conduit à repenser notre formation, qui fonctionnera en parallèle à une pratique professionnelle rémunérée, dans les cabinets Oasis ou à l'extérieur, en qualité d'indépendant. C'est cette pratique et les difficultés rencontrées qui donneront matière aux cas concrets discutés durant les formations de gestion de cabinet, de relation d'aide ou de traitement des pathologies en synergie. Objectif: former les élèves à toutes les subtilités de la profession et leur permettre de s'imposer sur le marché du travail.

Le développement de la patientèle sera quant à lui facilité par l'adhésion de l'élève diplômé à l'Association Suisse de Thérapeutique (AST) ainsi qu'au Réseau exclusif Qualithérapeute® dont nous vous laisserons découvrir la teneur dans la section dédiée. Objectif: valoriser l'approche de la Synergie et crédibiliser enfin les thérapies naturelles via une orientation clairement qualitative.

Visibilité internet + Crédibilité des formations = Développement de la patientèle
Pratique Professionnelle + Formation aux subtilités du métier = Réussite professionnelle!

 

 

 

Les valeurs de l'E.S.T.   

Les valeurs de l'Ecole Suisse de Thérapratique se résument en trois mots: Être - Savoir - Transmettre!    

Être

« La plus grande tâche que l’homme ait à accomplir dans sa vie est de se donner naissance à lui-même pour devenir ce qu’il est potentiellement » disait Erich Fromm. L’EST vous aidera à révéler ce que vous pouvez être!

Comme le dit la maxime « Que l'on se croit capable ou incapable de faire quelque chose, on a toujours raison! » « Nous sommes ce que nous pensons être » disait aussi Buddha.  Votre histoire et votre passé vous appartiennent et nous vous invitons à venir chez nous "entier" et dans votre complexité. Plutôt que de paraître, il est indispensable de finir par être car c'est votre enthousiasme envers la profession de thérapeute qui fera la différence et vous ne pourrez pas être passionné si vous vous trahissez.

L'autre résonance de ce verbe est qu'être thérapeute implique d'être en cohérence avec l'approche thérapeutique. L'ambivalence ou la malhonnêteté intellectuelle conduisent le plus souvent à l'échec. Cela ne signifie évidemment pas qu'un thérapeute ne sera jamais malade ou préoccupé. Mais cela signifie qu'il fera tout son possible pour se maintenir en bonne santé physique et mentale de manière à être dans les meilleurs dispositions possibles vis-à-vis de ses patients. Un bon thérapeute l'est d'abord pour lui-même afin de pouvoir l'être pour les autres!


Savoir

Savoir ce que vous voulez mais aussi savoir, comme disait Socrate que «Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien ! »

En matière de santé, l'humilité est gage de pragmatisme. Les études que nous proposons intègrent une quantité non négligeable de savoirs spécifiques, que ce soit en médecine chinoise ou en naturopathie. Peut-être vous faudra-t-il à cette occasion "désapprendre" ce que vous pensiez savoir, faire table rase de vos préjugés ?

Les thérapies naturelles induisent en effet une philosophie particulière de la maladie que nous pourrions résumer par la formule de Carl Gustav Jung: « Nous ne sommes pas là pour guérir de nos maladies, mais nos maladies sont là pour nous guérir. » Cela rejoint Hippocrate: « La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin! »

Selon la même logique, le thérapeute est moins là pour soulager les symptômes des pathologies que pour mettre en place les conditions de la guérison et de la vitalité.  Un bon thérapeutes doit ainsi être humble et à l'écoute à la fois du patient et de la maladie. C'est ainsi qu'il apprendra au quotidien et développera son "savoir-faire".


Transmettre

Consulter un thérapeute n'est pas un acte anodin. Il implique un échange, un contact physique et émotionnel, à un niveau que l'on ne retrouve dans quasiment aucune autre profession.

Un bon thérapeute est quelqu'un de fondamentalement généreux, dans le sens où il se doit de transmettre une énergie vitale à son patient...

Un bon thérapeute n'est pas thérapeute pour bien gagner sa vie (il s'agira d'une conséquence de son professionnalisme) mais pour aider les autres à mieux vivre, pour mettre sa compétence au service de ceux qui en ont besoin.

Être thérapeute est un sacerdoce mais il s'agit de l'un de ces rares métiers qui procurent à la fois un sentiment de liberté et de contentement personnel. « On peut voir la valeur d’un homme à ce qu’il donne et non à ce qu’il est capable de recevoir » disait Einstein. Dans ce sens, un thérapeute dévoué envers sa profession et ses patients ne peut être que grand!

 

Voir également notre section questions/réponses

 

« La plus grande chose du monde, c’est de savoir être à soi »
(Montaigne)

 

 

 

Ecole Suisse de Thérapratique 
9 rue du Vélodrome 1205 Genève, Suisse
Tél: + 41 (0)22 320 8886 
ecole[at]therapratique.com

© Ecole Suisse de Thérapratique - Tous droits réservés
Données indicatives non contractuelles et susceptibles de modifications