Solutions de protections

Eteindre ou ne pas acheter d'appareils serait l'idéal mais soyons réaliste: nous sommes devenus dépendants de nos connections! Reste toutefois le (bon) sens de la mesure et heureusement des dispositifs protecteurs selon les normes de la biologie humaine!

 

VIDEOS SUR LES ONDES:

Les mauvaises solutions (7'28) Protections biologiques CMO (4'53)


Les normes de sécurité     Effectuer ou non des mesures
Les émissions de quelques appareils...     Le concept d'électricité sale
Les 8 règles de base     La protection prioritaire des enfants
Règles liées à l'usage du téléphone portable     La fausse bonne idée de l'oreillette

Règles liées aux autres appareils et à l'usage domestique
La fausse bonne idée de la connexion à la terre (Earthing) ?
La problématique des antennes-relais     ► Le bon sens de la prise
Règles liées à l'hygiène de vie     Règles liées à une nouvelle construction

 

Aller à l'essentiel ? Diffuser l'information ?
Téléchargez la Fiche Naturopathie
Les ondes et leurs effets
Le Magazine sur les Fondamentaux:

Article magazine


 

A défaut de législation vraiment contraignante, il appartient à chacun de prendre ses responsabilités et de modifier quelque peu ses habitudes pour éviter d'atteindre le seuil limite de tolérance, le cumul dans le temps étant un principe admis par les experts.

Nous commencerons par quelques données déroutantes sur les normes officielles face aux normes de sécurité puis aborderons la section pratique avec un certain nombre de conseils de bon sens ou allant dans le bon sens: celui de la réduction globale des ondes de notre environnement immédiat!

 

 

Les Normes de Sécurité


Le tableau qui suit est basé sur le principe de précaution, le rapport Bioinitiative et diverses sources internet.

CE = Champs électriques, CM = Champs magnétiques, CEM = champs électromagnétiques, indissociables dans les Hautes Fréquences. Détails de ces concepts dans la section Electromagnétisme.

  Journée / Activité / Zones Non sensible Sommeil / Repos / Zones Sensible
  Basses fréquences
50 Hz (électricité)
Hautes Fréquences
> 300 000 Hz (300 MHz)
Basses fréquence
50 Hz (électricité)
Hautes Fréquences
> 300 000 Hz (300 MHz)
  CE CM CEM CE CM CEM
Adulte 10 V/M 2 mG 0,2 V/M 1 V/M 0,5 mG 0,1 V/M
Personnes à risque(1) 5 V/M 0,5 mG 0,1 V/M 0,1 V/M(5) 0,2 mG(5) 0,06 V/M(5)
Normes OMS,
France(2)
5 000 V/M 1 000 mG 29 à 61 V/M 5 000 V/M 1 000 mG 29 à 61 V/M
Normes
Suisse(3)
5 000 V/M 1000 mG 28 à 61 V/M 5 000 V/M 10 mG 4 à 6 V/M
Normes Suède 10 V/M 2 mG ? 10 V/M 2 mG ?
Normes Russie ? ? 3 V/M ? ? 3 V/M
Conseil Europe(4) na na 0,6 V/M => 0,2 V/M na na na

Correspondances (c'est agaçant, je sais, mais c'est comme ça!) : 1 mG = 0,1 µT = 100 nT / 10 µW/m2 = 0,06 V/M / 1 mW/m²  = 0,1 µW/cm² = 1000 µW/m² = 0,614 V/M (pour être très précis) / Voir tableau de correspondance entre le Gauss et le Tesla.

(1) Les personnes à risque sont les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées ou malades. Les personnes électrohypersensibles devraient encore réduire la dose...
(2) En France, les normes officielles applicables sont données par le "Guide provisoire pour l'établissement de limites d'exposition aux champs électromagnétiques aux fréquences de 50 / 60 hertz", publié par la commission internationale de protection contre les rayonnements non-ionisants (CIPRNI). C'est également la norme retenue par l'OMS. Voir toutefois les conflits d'intérêts du fondateur de cet organisme, Michael Repacholi, dans la section Des normes inadaptées.
(3) En Suisse, l'ordonnance ORNI (Ordonnances sur la protection contre le Rayonnement Non Ionisant), entrée en vigueur le 1er février 2000, fait la distinction entre les zones sensibles aux valeurs limites basses (que nous avons donc placés dans la colonne "Sommeil / Repos") et les zones non sensibles aux valeurs limites hautes
(4) Recommandations du Conseil de l'Europe dans sa Résolution 1815 de mai 2011.
(5) Normes conseillées lors des conférences internationales réunissant des experts en biologie de l'habitat à Salzbourg en 2000 et 2002: il s'agit des valeurs limites non significatives c'est-à-dire sans risques pour la santé. Entre 2000 et 2002, les normes recommandées pour les hautes fréquences sont passées de 0,1 µW/cm² à 0,01 µW/cm² soit de 1000 µW/m² à 100 µW/m² soit de 0,6 V/M à 0,06 V/M (ouf!).

Que constatons-nous ?  Déjà, que les normes officielles ne font pas de distinction entre la journée, lorsque nous sommes en activité, et le repos, lorsque l'organisme devrait pouvoir se régénérer. Logique dans un sens puisque le système n'arrête pas de fonctionner. La Suisse distingue par contre les zones sensibles aux valeurs limites basses (locaux où résident des personnes plus de 4h par jour, places de jeux et cours de récréations, hôpitaux, chambres d’hôtel, locaux scolaires, places de travail, salles de bains...) et les zones non sensibles aux valeurs limites hautes (garages, escaliers, églises, salles de concert ou de théâtre, installations sportives ou encore compartiments de train).

Ensuite, que les normes sont très variables selon les pays: en France la norme est ainsi 100 fois plus élevée qu'en Suisse! Les villes également adoptent des critères différents: la ville de Paris a par exemple retenu des valeurs limites en Haute Fréquence de 2 V/M, 30 fois inférieures donc au reste de la France! 

Enfin, et c'est le principal, que ces normes sont beaucoup beaucoup plus élevées que ce que les spécialistes (ceux des conférences de Salzbourg en l'occurrence) conseillent comme Normes de Sécurité c'est-à-dire sans risques pour la santé, à respecter notamment durant le repos et pour les personnes fragiles (enfants, personnes âgées, femmes enceintes,...):

  Normes Sécurité
Experts Salzbourg
OMS, France, Suisse zones non sensibles,... Suisse Zones Sensibles
Norme Différences max. Norme Différences max.
CE basses fréquences 0,1 V/M (1) 5000 V/M 50 000 fois! 5000 V/M 50 000 fois!
CM basses fréquences 0,2 mG = 0,02 µT 1000 mG = 100 µT 5 000 fois! 10 mG = 1 µT 50 fois
CEM hautes fréquences 0,06 V/M 29 à 61 V/M 1 000 fois! 4 à 6 V/M 100 fois

(1) Une telle norme est tellement difficile à atteindre avec le circuit électrique habituel d'un habitat que des appareils de mesures prennent comme meilleure valeur "verte" ou "OK" la norme de 6 V/M, soit 60 fois plus! Il est vrai qu'en journée et  pour des adultes, la valeur limite est de 10 V/M, abaissée à 5V/M pour les personnes à risque.

Voilà la raison pour laquelle il est particulièrement important à veiller à son dosage personnel: puisque les pouvoirs publics ne nous protègent pas, c'est à nous de nous prendre en mains!

 

Effectuer ou non des mesures ?

De nombreux appareils de mesures plus ou moins précis existent (il convient au minimum de mesurer 3 paramètres: deux en basses fréquences et une en hautes fréquences) ainsi que de nombreux experts pour sélectionner et manier correctement ces appareils...

Mais est-ce vraiment nécessaire sachant que tous les appareils électriques émettent et que le Wi-Fi et les antennes-relais sont omniprésents ?  Globalement, nous devons tous nous protéger et nos efforts devraient moins porter sur des mesures - qui seront forcément anxiogènes lorsqu'apparaitront les valeurs - que la réduction des émissions en amont.

Reste que des mesures professionnelles seront nécessaire s'il est besoin de documenter un dossier pour alerter son patron, son bayeur, son architecte, ses voisins, son conjoint ou encore sa mairie en cas d'hypersensibilité ou d'installation d'une nouvelle antenne-relais par exemple. A cet égard, tout français peut demander gratuitement un diagnostic concernant les rayonnements hautes fréquences extérieures (Antennes-relais, Wi-Fi,...), celles que l'on ne peut pas contrôler. Voir le site de l'ANFR. Les chiffres seront communiqués - et à nouveau feront peur - mais il sera difficile ensuite de faire valoir les normes de sécurité puisqu'elles ne sont pas reconnues et appliquées en France...

Bref, les mesures nous apparaissent surtout intéressantes pour convaincre les sceptiques qu'il y a réellement une problématique des ondes, éventuellement pour permettre aux personnes sensibles de limiter leur présence dans les zones les plus problématiques voire réagencer leur habitat... et parfois aussi pour vendre des dispositifs anti-ondes dont la plupart ne seront pourtant pas efficaces contre l'ensemble des champs magnétiques (on peut bloquer les micro-ondes mais pas les extrêmement basses fréquences)!    Voir Le business des ondes.

Les expert qui se déplacent font généralement preuve de rigueur scientifique et sont de bon conseils pour limiter le versant électrique mais auront d'autant plus de difficulté face au versant magnétique qu'ils refuseront de se pencher sur les ondes de compensation et les tests biologiques : en effet, ils ne sont pas capables de les mesurer! Et ce qui n'apparait pas sur leurs appareils peut-il seulement exister ? Comme le disait Upton Sinclair, "Il est très difficile pour une personne de comprendre quelque chose lorsque son salaire dépend de ce qu'il ne le comprenne pas"

 

 

Les émissions électromagnétiques de quelques appareils


Source: Clef des champs


Complétons le schéma ci-dessus avec les données du magazine Science et Avenir de mai 2002 et commentons-le au regard des Normes de Sécurité:

  • Rasoir électrique: entre 15 et 1000 µT (150 et 10000 mG) soit jusqu'à 10 fois la norme officielle et 5000 fois plus que la norme de sécurité de 2 mG!  Passez au rasoir à lame ou faites-vous pousser la barbe!

  • Sèche-cheveux: jusqu'à 2000 µT (20 000 mG) à 3 cm (10 000 fois la norme de sécurité!) mais "seulement" 100 mG à 30cm de la tête... Sortez donc quand même plutôt au grand vent vous les sécher!

  • Brosse à dents électrique: jusqu'à 60 µT (600 mG) soit 300 fois la norme, même déconnecté de la prise de courant!

  • Aspirateur: entre 200 et 800 µT (2000 à 8000 mG). Eloignez-vous autant que possible du moteur!

  • Lampe Halogène: dix fois la norme!  Evitez la proximité avec le transformateur.

  • Moniteur: 0,7 µT (7 mG) à l'avant mais dix fois plus à l'arrière! Les postes de travail sur PC devraient donc être éloignés d'au moins 1,3 mètres pour respecter les normes suédoises.

  • Radio-réveil: 2 µT (20 mG) à 1 mètre de la tête et cela toute la nuit!

  • Micro-ondes: jusqu'à 8 µT (80 mG) à 30 cm et en plus il dénature les aliments!

  • TGV: 50 µT (500 mG) relevé au niveau du sol d'un TGV: il ne fait pas bon y travailler!

  • Voiture particulière: entre 0,4 et 2 µT (4 à 20 mG) pour la moyenne mais jusqu'à 18 µT (180 mG) selon les modèles et, depuis 2002, les appareils électroniques embarqués se sont multipliés...

D'autres mesures et conseils de bon sens de Jean-Jacques Michelot de la société Electrovie:

  • PC portable branché sur le secteur: norme dépassée de 25 à 35 fois! Conseil: y rajouter un clavier à fil afin de s'éloigner un peu de l'écran et éviter de toucher le PC.

  • Souris sans fil (Wi-Fi): norme dépassée de plus de 50 fois!  Conseil: la souris à fil!

  • Transformateur d'un appareil quelconque: norme dépassée de plus de 50 fois! Conseil: éloigner les prises et les transformateurs d'au moins 1,20 m.

  • Lampe de bureau avec transformateur dans la base: 60 fois trop de CEM et encore 5 fois trop à 30 cm. Conseil: éviter ce type de lampe et y préférer les modèles avec transformateurs en bout de câble.

Heureusement, les champs diminuent rapidement avec la distance de l'appareil, très précisément au carré de la distance. L'aspirateur qui émettait 2 000 mG à 3cm n'émet par exemple plus que 20 mG à 30 cm et 1,3 mG à 1 mètre (ce qui reste néanmoins problématique). Reste à trouver le moyen de passer l'aspirateur à distance... L'aspirateur robot peut-être ?

Quant aux hautes fréquences du Wi-Fi on mesure selon Carl de Miranda (Réduire les ondes électromagnétiques): quelques V/M à moins d'un mètre, 0,3 V/M à 5 mètres "et ce n'est plus qu'à 10 mètres qu'on écarte généralement le risque d'une exposition supérieure à 0,1 V/M [...] Ces valeurs doivent être comparées aux 0,2 V/M recommandées, et ce d'autant plus qu'il s'agit souvent de longues expositions pendant plusieurs heure. Dans les environnements urbains denses, les rayonnements wifi se cumulent entre eux".

Les bornes WIMAX - "mega réseau wifi couvrant des distances importantes - de quelques kilomètres à quelques dizaines de kilomètres [...] s'apparentent plus à des antennes-relais [...] De nombreux experts réclament l'interdiction du WIMAX"
 

L'électricité sale ou "dirty electricity"

Ce concept Nord-Américain fait référence à la pollution électromagnétique dégagée par le circuit ou les appareils électriques et plus précisément à des ondes parasites comprises entre 1 et 100 kHz qui génèrent un "bruit électromagnétique" constant et seraient particulièrement préjudiciables à notre santé.

Même si tout dispositif électrique est susceptible d'en émettre, les appareils les plus émetteurs d'électricité sale ou polluée sont:

  • les transformateurs d'ordinateurs

  • les chargeurs d'appareils

  • les lampes fluocompactes et les néons

  • les variateurs d'intensité lumineuse

  • les compteurs "intelligents" (mais finalement de plus en plus idiots) Linky ou Gazpar

  • les adaptateurs "CPL" (courant porteur en ligne) pour créer un réseau internet au travers du courant électrique.

Il existe des filtres à installer sur les prises de courant ou les bloc multiprises mais il en faut un certain nombre pour "nettoyer" correctement une habitation... Un "mesureur de microsurtensions" en unité « GS » (Graham-Stetzer) permettra ensuite d'évaluer si l'on est bien repassé sous la barre des 50 GS...

Mais l'idéal ne serait-il pas plutôt de limiter en amont les sources de pollution ?  Sinon, en aval, les CMO MF04 et TR25 multifonction protègent de l'électricité sale!

 

 

Les 8 règles de base

 

1. Utiliser son portable et le sans-fil le moins souvent et le moins longtemps possible! Rappelons que les normes précisent que le temps maximum de communication devrait être de 6 minutes avec un repos de 2 heures afin de laisser refroidir les liquides cérébraux...

2. Eteindre et débrancher les appareils dès qu'on ne les utilise pas plutôt que de les laisser en veilleuse. Règle valable pour son téléphone mais aussi pour le Wi-Fi, le Bluetooth de la voiture, les appareils électriques (dont les radiateurs qui émettent parfois encore plus lorsqu'ils sont éteints!) ou même les rallonges et prises multiples, que des appareils soient branchés dessus ou pas!

3. Sanctuariser autant que possible sa chambre à coucher et celle de ses proches. Jamais de téléviseur ou d'ordinateur, le minimum de métal sous le lit (matelas à ressorts, lit articulé électrique), le minimum de câbles électriques (sans aucun contact avec le lit pour ne pas provoquer de couplage!) et une distance d'au moins 1 mètre avec tout interrupteur ou appareil électrique, lampe de chevet comprise! Le téléphone utilisé par nombre d'ados comme réveil sur la table de nuit est une très mauvaise idée...

4. Protéger les enfants et les femmes enceintes! Le minimum de contact ou de proximité avec les cerveaux en développement (qui absorbent deux fois plus d'ondes que celui des adultes)! Jamais de baby-phone sur le berceau (ou alors analogique et à distance respectable), pas de tablette tactile pour les enfants et le strict minimum de téléphonie. Côté femmes enceintes, pas de micro-ondes ou de plaques à induction en cuisine, jamais de téléphone à proximité du ventre ou d'ordinateur sur les genoux!  Lire aussi l'étude "Ondes et fausses couches" dans la section Des enfants en danger.

5. Limiter au maximum les appareils électriques ou électroniques à proximité du corps. Pas de rasoir électrique, de brosse à dents électriques, de sèche cheveux, de montre connectée, d'oreillette Bluetooth ou de souris sans fil par exemple. Pas non plus de couvertures ou de sièges électriques chauffants (les allumer puis les débrancher une fois chauds). Pas de câbles sous vos pieds au travail. Avec les autres appareils, maintenez une distance de sécurité d'1 mètre voire 2 mètres pour le micro-ondes, surtout si sa porte n'est plus étanche...

6. Utiliser autant que possible des appareils avec prise-terre (classe 1) après avoir vérifié, cela va sans dire, que celles-ci fonctionnent correctement. C'est d'autant plus important avec les appareils dont vous avez une proximité prolongée type ordinateurs portables (même si c'est de plus en plus rare notamment sur les Macs !). Eventuellement travaillez sur batterie. Débranchez les prises lorsque vous ne les utilisez plus: la fonction "veille" ne coupe rien!


Appareils
de Classe 1

7. Débarrassez-vous des appareils les plus problématiques: le micro-ondes à la porte rarement étanche (et qui en outre dénature les aliments), la plaque à induction avec laquelle on est obligé (si l'on souhaite cuisiner) d'avoir une proximité trop prolongée, le téléphone sans-fil DECT (au profit d'un téléphone à fil ou au minimum d'un DECT Eco+ qui coupe les ondes hors communication), les ampoules fluocompactes (fausse bonne-idée écologique), les lampadaires halogènes (qui émettent sur toute leur hauteur), les lampes de bureau équipées d'un transformateur très émetteur, les vieux tubes cathodiques, le chauffage électrique au sol (plus difficile à recycler), les abat-jours qui descendent trop bas, les spots sur câbles tendus (distance de sécurité d'au moins 1,50 m), les tubes fluorescents (très mauvais éclairage de toute manière), les ordinateurs sans prise terre,...

Les équipements à progressivement supprimer!

  

8. Faites preuve de bon sens et refusez dans votre environnement tout émetteur d'ondes supplémentaires, d'autant plus si vous ne pouvez pas les contrôler, comme par exemple les compteurs "intelligent" (en fait complètement idiots) Linky ou Gazpar. Voir Actualité des ondes.

 

La protection prioritaire des enfants

Jamais d'équipement électromagnétique à côté de bébé: pas de babyphone (ou alors analogique et à distance respectable), pas d'écran offert à Noël, pas de dessins-animés visionnés sur les genoux...

Idéalement pas de portable avant la fin de la croissance du cerveau et le minimum d'autres écrans.

Pas de téléphone porté près d'organes génitaux en pleine croissance...

Sanctuarisez leur chambre à coucher avec un minimum d'appareils électriques. Ils doivent au moins pouvoir se ressourcer durant leur sommeil!

Demandez-leur de laisser leurs écrans en dehors de leur chambre avant de se coucher.

Eteignez le Wi-Fi le soir et demandez à vos voisins de faire pareil, par respect pour les enfants.

Faites pression auprès du directeur de leur établissement scolaire pour limiter la propagation du Wi-Fi : c'est mauvais pour leur concentration et cela a déjà été interdit en France dans les crèches!

Limitez la durée des jeux vidéos et choisissez plutôt une console de jeux qui n'émet pas de Wi-Fi en permanence. Sélectionnez aussi des manettes filaires ou bien équipez les sans-fil (qui émettent en hautes fréquences) du CMO JV20

Comme tout ce qui précède est malheureusement peu réaliste au regard de la pression sociale ("tous les autres enfants en ont un!"), équipez au moins leurs téléphones et écrans avec les CMO adaptés!

Envisagez également de mettre dans leur sac ou leur poche un traveller TR25 pour qu'ils soient biologiquement protégés durant la journée des émanations Wi-Fi, Antennes-relais, géobiologie et autres appareillages électriques.

Rappelez-vous que les experts parlent d'effets de seuil et que la génération actuelle est née saturée d'ondes. Déjà, des enfants de 10-12 ans sont diagnostiqués électro sensibles et ces cas exploseront...

 

 

Règles liées à l'usage du téléphone portables


© Philippe Geluck, Le Chat
 

  • Ne pas conserver le portable à proximité du cerveau, du cœur, des parties génitales ou des implants électroniques (pacemaker). Mieux vaut porter son téléphone dans un sac que sur soi!  Mieux vaut l'oublier à la maison...

  • Si vous portez quand même le portable sur vous, placez au minimum son dos (qui reçoit et émet les ondes) vers l'extérieur plutôt que vers votre organisme!

  • La housse de téléphone blindée pourrait être une bonne idée si elle était efficace contre les extrêmement basses fréquences (ELF) et les effets biologiques des ondes mais ce n'est pas le cas et elle pourrait donc donner un faux sentiment de sécurité.

  • Ne pas porter son téléphone à l'oreille dans les secondes qui suivent la numérotation. Attendre la première sonnerie. Le pic d'émission des ondes du téléphone est en effet lors de la connexion.

  • Tenez votre téléphone par sa partie basse, sans couvrir son dos avec votre main.

  • Si vous ne respectez pas le point 1, varier au moins l'oreille utilisée: une fois à droite, une fois à gauche (la tumeur au cerveau est du côté du téléphone)

  • Enlevez vos boucles d'oreilles ou vos lunettes métalliques lorsque vous téléphonez : elles jouent le rôle de mini-antennes et amplifient les ondes du téléphone!

  • Eviter de téléphoner lors de déplacements, même à pieds et à fortiori en train ou en voiture (cage de Faraday) et éteignez votre téléphone pour éviter qu'il ne cherche en permanence l'antenne relais la plus proche.

  • Si vous devez téléphoner en voiture, arrêtez-vous et ouvrez vos fenêtres. Vous éviterez le risque d'amende et oxygènerez votre intérieur tout en permettant aux ondes de passer plus facilement.

  • Vu les ondes que vous devez déjà supporter dans la rame TGV (des dizaines de mG au niveau d'un siège passager!), évitez au moins d'y téléphoner!

  • Eviter de téléphoner dans les endroits mal desservis, les ascenseurs ou les sous-sol de parkings, lorsque le téléphone est en pleine puissance à la recherche d'antennes-relais.

  • Dans les transports en commun, éloignez-vous autant que possible de ceux qui téléphonent, un téléphone rayonnant jusqu'à 1,50 mètres.

  • Privilégier les sms ou les textos

  • Désactiver les fonction Wi-Fi ou Bluetooth ainsi que les programmes nécessitant une connexion régulière (météo, réseaux sociaux, GPS, téléchargements,...)

  • Utilisez votre téléphone pour... téléphoner en cas d'urgence et non pour jouer, regarder une vidéo ou y stocker toutes vos données ou alors, au minimum, mettez le alors en mode avion!

  • Opter pour un modèle simple de téléphone 3G. Le 3G divise par 28 la pollution électromagnétique par rapport au 2G tandis que la 4G induit des ondes plus perturbantes. Verrouiller donc si possible votre téléphone récent en mode 3G.

  • Alternativement ou en complément de ce qui précède, équipez votre téléphone avec le CMO MP23.
     

La fausse bonne idée de l'oreillette!

L'utilisation de l'oreillette filaire ne supprime pas la nocivité des ELF mais limitera simplement les effets thermiques (ce que mesure l'indice DAS ou "Débit d'absorption spécifique", la norme des industriels). Via le fil, les ondes sont insidieusement amenées  tout près du cerveau...

La seule solution valable serait de s'équiper d'une oreillette pneumatique (oreillettes à tube à air)... et de s'éloigner à plus d'un mètre de son téléphone lors de la communication... ce qui n'est pas du plus pratique!

Une oreillette sans fil (Bluetooth ou autre) est à bannir car elle émettra des ondes directement au niveau de l'oreille.

Globalement, les oreillettes sont une fausse bonne idée: elles donnent un sentiment de sécurité et poussent à abuser encore un peu plus du portable. Elles donnent également bonne conscience aux vendeurs de téléphones...

Si elles sont autant recommandées (notamment par le Ministère de la Santé français), c'est parce que l'on ne prend en compte que les effets thermiques du téléphone, feignant d'ignorer toutes les perturbations biologiques... Tant mieux pour le business et tant pis pour la santé! Voir le business des ondes.

 

 

Règles liées aux autres appareils et à l'usage domestique

  • Privilégiez les téléphones fixes filaires plutôt que les sans-fil (DECT), tout aussi problématiques que les portables! Un socle DECT émet ainsi à des niveaux deux à trois fois supérieurs à ceux d'une antenne-relais extérieure!

  • A défaut, optez pour un sans fil muni d'un mode ECO DECT+, qui au minimum coupe les émissions de sa base lorsqu'il est en veille.

  • Dans tous les cas, remettez toujours le combiner en place sur son support et éloignez-le autant que possible de votre lieu de séjour.

  • Si vous téléphonez via une Box Wi-Fi (téléphone non connecté au courant mais au boitier), investissez (une trentaine d'euros) dans un câble USB qui permet de relier l'une des prises USB de la Box à une prise-terre. Idem avec les autres appareils électriques disposant d'une prise USB...

  • Préférez la connexion filaire pour le Wi-Fi (câble Ethernet USB ou fibre optique), sinon déconnectez-le dès que possible.

  • Déconnectez la fonction "Hot Spot" de votre routeur Wi-Fi, qui transforme votre appareil en véritable antenne-relais pour tout votre voisinage.

  • Déconnectez également le Wi-Fi et Bluetooth de votre ordinateur et de votre voiture.

  • Méfiance avec certaines consoles de jeux qui imposent du Wi-Fi sans possibilité de déconnection!
     

La problématique des antenne-relais ?

Une antenne-relais émet dans une direction précise appelée l'azimut.

A l'arrière d'une antenne-relais, il n'y a pas d'émission et il ne reste plus que 40% des émissions à 90°.

Une antenne-relais sur son toit est également moins problématique qu'une antenne-relais visible de face depuis sa fenêtre car elle diffuse essentiellement à l'horizontal... mais il y aura quand même des ondes!

Du fait d'une moindre densité, elles émettent également davantage à la campagne qu'en ville si bien que la distance de sécurité se trouve augmentée: 1 km en campagne et 200 mètres en ville sont considérés comme des moyennes... mais, en ville, il y a des antennes-relais partout! Voir les emplacement des antennes-relais: en Suisse, en France

De même, une antenne-relais émet en général bien davantage à 18 heure (pic du trafic des communications) qu'à 3 heures du matin.

Compte tenu de tous les facteurs à prendre en considération, seule une mesure via un appareil approprié permettra de donner des valeurs précises mais est-ce indispensable ?  Si vous pouvez téléphoner depuis chez-vous avec un portable, c'est qu'il y a une antenne-relais à votre portée! Et s'il y a des ondes, elles sont probablement à un niveau plus élevé que les normes de sécurité!

Les antennes TV et radio posent en soi moins de soucis mais tout dépend quand même de leurs tailles... et de leur distance: des études scientifiques ont montré une augmentation des cancers à proximité des plus grosses antennes! Les ondes de la TNT et les fréquences en or très pénétrantes qui sont en train d'être déployées poseront bientôt d'autres soucis...

A noter que les CMO MF04 et TR25 protègent des effets biologiques de toutes les antennes!

  • Ne pas poser son ordinateur portable sur ses genoux pour travailler.

  • Branchez un clavier et une souris externes à votre ordinateur portable via les ports USB.

Privilégiez les appareils munis d'une prise terre (classe 1) pour autant évidemment que vous puissiez les brancher sur une prise terre fonctionnelle (sinon les classes 2 et 3 sont plus sures)!  C'est cette prise terre qui permet l'évacuation des champs électriques! (Point 6 des Règles de base). Ne jamais relier par contre les appareils de classe 2 ou 3 à la terre.

Repérer le type des appareils selon leurs symboles.
La classe 0 est interdite en Europe >>

Classe 1
avec terre
Classe 2
sans terre mais double isolation
Classe 3
sans terre mais basse tension
  • Passez en mode "piles" pour le petit électroménager comme le radio réveil: les piles fonctionnent en courant continu (du + vers le -) non rayonnant.

  • Débranchez les prises lorsque vous n'utilisez pas vos appareils: la fonction "veille" ne coupe rien! Dans le cas du chauffage, un radiateur simplement éteint pourra même émettre encore plus d'ondes!

Encore plus pratique, équipez votre tableau électrique - via un électricien - d'un interrupteur automatique de champs (IAC), aussi appelé biorupteur ou relais de découplage du réseau. Il permet de couper l'électricité sur chaque circuit lorsqu'on ne l'utilise plus et de le rétablir en une fraction de seconde lorsqu'on requiert à nouveau du courant (via un courant continu non émetteur d'ondes). C'est l'idéal pour une chambre à coucher affectée par de multiples pollutions électriques en provenance de plusieurs pièces (plafonnier sous le plancher en bois, cloisons bois avec prises, etc.) mais il en faudra alors probablement plusieurs. Il existe différents modèles selon la puissance du circuit et les appareils qui y sont branchés d'où le nécessaire recourt à un professionnel. Non compatible évidemment avec les appareils fonctionnant en continue (réfrigérateur, radiateur, radio-réveil,...) et assez cher, jusqu'à plus de 200 euros + installation. Mais si vous n'avez pas pu blinder vos fils électriques, c'est la meilleure approche pour stopper la pollution électrique en amont... mais il restera les CEM hautes fréquences...

 

La fausse bonne idée de la connexion à la terre (Earthing) ?

    

L'idée semblait géniale: vu que l'on se sent tellement mieux en marchant pieds nus, pourquoi ne pas se relier plus régulièrement à la terre via les prises terres de son habitation ? La découverte avait même été modestement qualifiée par son inventeur américain Clinton Ober comme étant "the most important health discovery ever" (la plus importante découverte de santé de tous les temps).

Avec un appareil de mesure, l'idée initiale était confirmée: alors que le champ électrique était de plus de 10 V/M, le moindre contact avec le matériel de earthing le faisait passer dans la zone des 0,1 V/M !  Miracle!

Très rapidement, nous avons donc équipés nos lits : un grand drap earthing (nécessitant un contact physique) pour les parents et, nec plus ultra, le surmatelas allemand Es-Prävent, sans contact nécessaire, pour les enfants.  Au prix de vente public, un bon millier d'euros tout de même!

         

Evidemment, tout cela avait requis au préalable que nous testions le bon fonctionnement des prises terres et que nous disposions d'un appareil de mesure de la tension électrique...

Plusieurs mois plus tard, à l'occasion d'une nouvelle prise de mesure, nous avons constaté que l'un des surmatelas ES-Prävent ne fonctionnait plus!  Non seulement le courant n'était pas déchargé à la terre (la prise fonctionnait évidemment toujours) mais les mesures sur le matelas indiquaient une pollution supplémentaire!  Notre fils, loin d'être protégé, subissait encore davantage de tension électrique!

Tous ces draps ou tapis contiennent en effet un enchevêtrement plus ou moins sophistiqué de fils de métal: si la connexion ne fonctionne pas correctement, il y aura donc davantage de pollution électrique!

Même si cela fonctionne, des auteurs mettent en garde contre ce type de protection dans le sens où davantage de courant passe nécessairement par l'organisme avant d'être rejeté vers la terre. "Le corps énergétique, électromagnétique doit pouvoir respirer librement et les protections anti-ondes peuvent constituer une barrière contraignante pour lui aussi" écrit ainsi Carl de Miranda qui donne donc comme recommandation de "ne pas dormir ou passer trop de temps à proximité d'un tissu de protection". (Réduire les ondes électromagnétiques, c'est parti!, p.116)

On dort généralement mieux (en tout cas au début) sur un tel drap mais il est difficile de connaître les effets à long terme de ce genre de dispositif, les études manquants... Par prudence, on devra aussi protéger son cerveau en disposant un oreiller ou un linge sur le drap...

Bref, vu le coût important, les aléas technologiques, le manque de recul et le fait que ces dispositifs ne protègent de toute manière que des ondes électriques basses fréquences, on peut se demander si je jeu en vaut la chandelle. Si vous n'êtes pas soumis à une pollution électrique trop importante, sans doute pas et, dans le cas contraire, l'interrupteur automatique de champs (IAC) ci-dessus pourrait être une meilleure idée... en association avec les CMO en aval. A vous de voir selon votre feeling mais attention aux démonstrations très spectaculaires sur les salons!  La pollution électromagnétique est beaucoup plus subtile que de simples mesures à visées mercantiles!

Dans tous les cas, reste l'excellent idée de marcher (à défaut de pouvoir s'y allonger) le plus souvent possible pieds nus dans la terre, le sable, l'eau ou le gazon! Voir Règles liées à l'hygiène de vie ci-dessous.

  • Vérifier le sens de branchement de votre lampe de chevet (voir ci-dessous)

  • Limitez au maximum la proximité de tout appareillage électrique. Méfiez-vous notamment des petits appareils électrique ou même à batterie que vous utilisez près du corps tels que rasoirs ou brosse à dents électriques. Ils émettent énormément de champs magnétiques! (Point 5 des Règles de base)

  • Eloignez-vous des transformateurs et des chargeurs.

  • Limitez le métal, notamment dans votre chambre et sous votre lit. Si vous avez un lit ou une couverture électrique, évidemment débranchez les!

Si vous souhaitez éviter d'être régulièrement à quatre pattes pour débrancher vos fils, équipez vos prises d'un système de télécommande (idéalement avec signal lumineux de bon fonctionnement) qui pourra ainsi couper l'alimentation électrique à distance d'une simple pression sur un bouton. Reste ensuite à ne pas égarer la télécommande...

  • Evitez au maximum les ampoules basse consommation fluo compactes qui exposent à un champ électromagnétique très important: 15 V / mètre à 30 cm. En plus, elles renferment du mercure!  A ce titre, après avoir été rendues presque obligatoires, elles devraient être interdites à l'horizon 2020...

  • Refusez dans votre environnement tout émetteur d'ondes supplémentaires que vous ne pouvez pas contrôler, en premier lieu les compteurs "intelligent" Linky ou Gazpar. (Point 8 des Règles de base) Voir Actualité des ondes pour les moyens légaux de refuser l'installation.

  • Si vous avez la malchance d'habiter à proximité d'une ligne à Haute Tension (la limite est de 1 mètre par millier de volts en circulation soit, par exemple, 400 mètres minimum pour du 400 000 volts), vous pouvez toujours planter des arbres ou une haie devant votre maison et éviter de sortir dans le jardin (les murs de la maison protègent quand même un peu) mais le mieux est encore de réaliser des tests de pollution fiables et, selon le résultat, d'envisager de déménager. Reportez-vous alors à la section "Règles liées à une nouvelle construction

  • Pour les lignes de chemins de fer, la distance minimale est de 30 mètres mais de 150 mètres pour les lignes TGV!  Ne patientez pas trop sur le quai d'une gare... sauf si la ligne est en courant continu 1500 volts auquel cas il n'y a pas d'ondes (visuellement, avec du courant continu, le fil électrique est attaché à un autre fil porteur).

  • Côté déplacements justement, le TGV est ce qu'il y a de pire, les avions ne sont pas terribles non plus et les voitures électriques émettraient deux fois plus d'ondes que les voitures traditionnelles (batterie et équipement électronique embarqué mais surtout rotation des pneus magnétisés)...

  • Privilégiez les voitures non équipés en série d'un GPS car il émet alors le plus souvent en permanence (à une fréquence équivalente aux portables de 1,575 GHz).

  • Côté chambres d'hôtel, attention à la situation géographique de l'hôtel (lignes hautes tensions), au Wi-Fi en permanence et aux lits en bois équipés de luminaires... Mauvais sommeil assuré!

  • Alternativement ou en complément de ce qui précède, équipez votre habitat et vos moyens de transport avec les CMO multifonction MF04 et TR25.
     

Le bon sens de la prise (de la lampe de chevet) ?

En Suisse, aucun risque: avec ses trois broches, il est impossible de se tromper de sens!  En France, cela se complique et pas grand monde ne nous a signalé que cela avait une importance de brancher la prise dans le bon sens... ou même d'ailleurs l'importance de la prise terre sinon pour éviter de s'électrocuter (en l'occurrence, la terre ci-dessous ne sert à rien avec cette prise à 2 broches!)

         

Trois fils dans la prise terre ci-dessus: le jaune/vert est la Terre, le bleu est le Neutre, le rouge, noir ou marron est la Phase, celui qui est dangereux puisque véhiculant le courant!  Normalement, la Phase est à droite et le Neutre à gauche, ce qui n'est donc pas le cas ci-dessus mais n'a heureusement pas d'incidence pour le fonctionnement de la terre.

Dans la prise, par contre, deux fils seulement qui fonctionneront soit en Phase, soit en Neutre, selon le sens du branchement.

Selon le branchement de la prise à 2 broches, l'interrupteur va ainsi couper soit la Phase (et alors les ondes sont bien stoppées dans le câble), soit le Neutre et alors le courant va continuer de circuler dans le câble tout en dégageant quantité d'ondes, même si la lampe est en apparence éteinte!

Dans ce dernier cas, lampe éteinte, les valeurs sont supérieures aux 10 V/M admises comme normes de sécurité et cela toute la nuit à proximité de la tête s'il s'agit bien d'une lampe de chevet!

Solutions à défaut de pouvoir mesurer et donc noter le bon sens du branchement ?  Eh bien débrancher la prise, équipez vos prises d'une télécommande, installez sur vos câbles un interrupteur bipolaire qui coupera les 2 fils (phase et neutre) ou bien venez vous installer en Suisse!

 

 

Règles liées à l'hygiène de vie


 

  • Eviter les vêtements synthétiques (qui piègent l'électricité statique) au profit des textiles naturels (laine, soir et cotons bio) dont vous supprimerez en outre les étiquettes.

  • Méfiance avec les bijoux, bagues, piercing et autres boucles d'oreilles, sans oublier les verres (surtout s'ils sont "organiques") et montures de lunettes ainsi que, pour les femmes, le stérilet, qu'il soit en cuivre ou en matière synthétique.

  • Le métal en bouche est souvent source de problème mais il en va de même pour les nouvelles céramiques. Comme le précise de Docteur Gérard Dieuzaide dans son excellent livre Les maladies des ondes, "on compte parfois plus de trente matières différentes dans une cavité buccale" et "les matières non métalliques sont largement aussi toxiques que les matières métalliques." 

  • Nourrissez-vous de fruits et légumes anti-oxydants riches en électrons qui vont aider à limiter les symptômes inflammatoires dus au stress électromagnétique.

  • Bannissez le micro-ondes de votre cuisine!  Outre les fuites d'ondes au bout de quelques mois, ils modifient la structure moléculaire des aliments, leur faisant perdre tout bienfait. Les plaques à induction sont également à rejeter: les ondes magnétiques peuvent y être vingt fois plus fortes que sous une ligne hautes tensions! Optez idéalement pour des ustensiles permettant une cuisson basse température, voir notre site www.nutriwell.ch

  • Prenez soin de la circulation énergétique dans votre environnement (le Feng Shui chinois) et méfiez-vous notamment les miroirs qui renvoient les ondes vers soi.

  • Pratiquez une activité permettant une circulation harmonieuse de l'énergie Qi, voir Les ondes de santé.

  • Buvez une eau la moins chargée possible en minéraux, idéalement moins de 50 mg / litre, ce qui exclut toutes les eaux minérales, arnaques du marketing. Préférez les eau de source ou, mieux encore, les eaux osmosées et dynamisées. « L'eau, constituant essentiel des cellules et de tout organisme vivant, possède des propriétés diamagnétiques exceptionnelles. Il importe donc que le vivant, complexe fortement hydraté, exploite au mieux cette propriété pour se protéger de toute induction perturbatrice extérieure.» explique le Dr. André Fougerousse. Sur cette problématique, voir notre site www.eaunaturelle.ch

  • Ne stockez pas votre homéopathie ou vos compléments alimentaires subtils à proximité d'une pollution électromagnétique .

  • Apprenez à respirer et à lutter contre l'hypoxie à savoir le manque d'air au niveau des cellules, notamment grâce au Bol d'Air Jacquier ou à la technologie Allemande Airnergy. Sur l'oxygénation cellulaire, voir notre site www.air-pur.ch

  • Limitez au maximum les produits chimiques de votre environnement: parfums synthétiques, désodorisants, produits d'entretiens, cosmétique, etc., voir toujours notre site www.air-pur.ch

  • Déchargez-vous dans la terre en marchant le plus souvent pieds nu dans l'herbe (ou le sable en bord de mer pour les plus chanceux!)

  • Globalement, sortez de l'Obsession de la performance, ralentissez, dormez suffisamment, respectez votre organisme et votre nature...

 

 

Règles liées à une nouvelle construction

  • Le meilleur conseil est encore de s'adresser à un architecte rodé à ces différentes subtilités énergétiques. Si si, il en existe!

  • Si votre architecte a reçu une formation "classique", alors il n'y connaît probablement rien et il faudra l'aider vis-à-vis des différents corps de métier, sachant que les électriciens n'y connaissent généralement pas grand chose non plus!

  • La localisation de votre habitation est naturellement et chronologiquement prioritaire et un géobiologue / radiesthésiste ou adepte du Feng Shui vous permettra d'éviter les failles et autres lignes à hautes tensions...

  • Vous vous méfierez par contre aussi de l'absence de toute ligne électrique visible parce que si les câbles sont enterrés (ce qui ne les empêche pas de rayonner!), ils peuvent passer encore plus près de l'habitat sans que vous ne le sachiez!

  • Le choix des matériaux est de première importance: le bois par exemple rayonne énormément et se trouve de fait plutôt pas recommandé... Les murs en dur comme le béton, la brique ou la pierre sont bien plus conseillés du point de vue des ondes.

  • Le choix de la disposition des pièces est également important sachant que les ondes augmentent à mesure que l'on s'éloigne de la terre... Idéalement, toute l'habitation devrait ainsi être au sol, d'un seul tenant. Si la maison comporte plusieurs étages, les chambres devraient être au niveau du sol et les pièces à vivre en hauteur, à l'inverse de ce qui est fait généralement. On ne placera pas non plus de chambre au-dessus d'un garage, surtout s'il est équipé d'un portail électrique...

  • Côté basses fréquences, apportez une importance primordiale à la qualité de vos prises-terre et veillez à blinder vos câbles électriques et autres éléments de l'installation électrique (prises, interrupteurs,...). Une installation entièrement blindée représente un surcoût de 25% mais la santé n'a pas de prix!  La difficulté sera par contre de trouver un professionnel connaissant ce type de matériel...

  • Positionnez vos tableaux électriques sur un mur extérieur et non un mur porteur intérieur: la moitié des ondes seront ainsi évacuées dehors!

  • Evitez également de multiplier les prises électriques ou de faire passer des câbles derrière votre lit au niveau de votre tête!

  • Equipez sur votre tableau électrique un interrupteur automatique de champs (IAC) qui coupe l'électricité sur le circuit lorsqu'on ne l'utilise plus et le rétablit lorsqu'on demande à nouveau du courant.

  • Plutôt que le Wi-Fi, demandez au professionnel de vous installer un réseau internet câblé. Le débit sera en outre bien meilleur! La technologie CPL (courant porteur de ligne) serait aussi préférable si elle n'émettait pas d'électricité sale...

  • Pour l'éclairage, bannissez évidemment les ampoules fluocompactes et optez pour les ampoules LED, sans variateur, sans intensité variable, même si c'est moins classe.

  • Pour la cuisine, optez pour le gaz plutôt que l'électrique: c'est également le choix des professionnels pour mieux maitriser la cuisson!

  • Pour le chauffage, surtout pas de chauffage électrique au sol, sauf dernières technologies bifilaires. Idéalement, le vieux chauffage à circulation d'eau ou le chauffage au bois via un poêle de masse pour des économies substantielles d'énergie!

  • Pour l'alarme de votre nid douillet, évitez les modèles à hyperfréquences et préférez ceux à infrarouges ou à câbles et reliés à la prise téléphone (impossible parfois dans le cas de l'utilisation d'une box), qu'il sera naturellement plus faciles à installer en les prévoyant à l'avance... Ou alors envisagez d'autres moyens de dissuasion comme le fait de ne pas être équipé de tous les derniers gadgets électroniques qui font saliver les voleurs ? "Sans appréciation des biens, nul vol" dit Lao Zi...


Alternativement ou en complément à ces précautions, équipez tous vos appareils d'un CMO adapté!

 


 

Protection-ondes.ch, Centre Oasis, Les 8
26 rue de la Corraterie, 1204 Genève, Suisse
Tél: 0848 320 888 / +41 22 320 8886 / ondes[at]oasis-centre.ch

© Oasis Centre Sarl / Benoît Saint Girons - Tous droits réservés - Données indicatives non contractuelles et susceptibles de modifications