Les types d'eau à boire

Eau minérale, eau de source ou eau du robinet, notre eau est la plus souvent morte et ce n'est pas là son seul problème! Analyse des différentes problématiques et comment dépasser les mythes pour retrouver une eau véritablement de qualité.

« Nous sommes ce que nous buvons »
Dr Henri Coanda, père de la Dynamique des Fluides

Les types de boisson     ► L'art de boire     ► Les types d'eau

 

2 vidéos sur l'eau:

Présentation générale
de l'eau de qualité!

(5'28)
Conférence Qualité de l'Eau
22 mars 2018
(58 minutes)

 

 

 

 

Les types de boissons


En matière de boisson, nous avons l'embarras du choix mais les options véritablement saines ne sont pas légion, n'en déplaise au matraquage publicitaire:

  Pollution Minéraux Etat Ecologisme Santé Coût Note
Sodas - à --- (3) -- à + mort --- --- --- -16/20
Jus de fruits bouteille +++ + mort --- - --- -8/20
Jus de fruits frais (pressés) bio +++ +++ vivant +++ +++ + 18/20
Café selon eau + selon eau --- à +(1) /(2) --- à +(1) -1/20
Thés de qualité (feuilles) bio selon eau +++ selon eau + + + 6/20
Lait de vache pasteurisé --- - mort - -- + -11/20
Lait cru bio (non pasteurisé) ++ + vivant + + - 9/20
Vin rouge bio +++ ++ vivant + ++(2) --- 10/20
Bière bio +++ + vivant + +(2) - 10/20
Eau de -17/20 à +18/20, voir tableau spécifique ci-dessous

(1) le café en dosettes aura évidemment un impact très négatif en terme d'écologisme et de coût, voire de santé si le conditionnement est en aluminium...
(2) lorsque consommé avec modération
(3) le sucre blanc raffiné est déjà une vraie cochonnerie tandis que l'aspartame des boissons light est un réel poison!

Voyons un peu ces différentes options plus en détails:

- Les sodas et autres boissons plus ou moins pétillantes offrent - lorsqu'ils sont consommés au quotidien - un aller simple vers les problème d'obésité ou de diabète voire pire encore dans leurs versions light lorsqu'elles renferment des substances aussi problématiques que l'Aspartame ou l'Acesulfame K. "Une étude parue dans Newscientist le 14 novembre 2013 montre que sur 1373 rats, 290 révèlent une modification des protéines du cortex frontal du cerveau, après l'absorption de boissons sucrées" explique Richard Haas pour qui ces boissons pourraient également "favoriser l'apparition de la maladie de Parkinson, du cancer et de la schizophrénie". En outre les boissons sucrées déshydratent - un comble! - car la digestion du sucre exige beaucoup d'eau. Voir notre site www.nutriwell.ch pour la problématique du sucre et des édulcorants. Note -16/20

- Les jus de fruits industriels sont nettement moins nocifs mais suffisamment boostés en sucre pour ne pas être recommandables au-delà d'un verre par jour. Rappelons ainsi que les jus de fruits « sans sucre ajouté » contiennent l’équivalent de 17 morceaux de sucre par litre!  Note -8/20

- Les jus de fruits et de légumes frais (pressés chez soi ou obtenus via un extracteur) sont excellents pour la santé et la vitalité. Comme le souligne Valérie Duclaval, "Ils peuvent être utilisés pour la désintoxication, la revitalisation et la prévention, de manière quotidienne ou sous forme de cures périodiques." Légèrement acides, réductrices et peu minéralisées, ils correspondent aux critères des "boissons de santé" selon la bioélectronique de Vincent (BEV). Note: 18/20

- Le café et autres boissons stimulantes (caféine) "réveillent" à petite dose mais, à haute dose, drainent et épuisent l'organisme en l'acidifiant, limitent l'assimilation des vitamines des aliments et favorisent la déshydratation. On estime qu'il faut 2 litres d'eau pour éliminer 1 litre de café et il convient donc d'en boire avec modération. La qualité finale du café dépendra aussi de la qualité de l'eau mais le processus de préparation fait qu'elle sera le plus souvent morte. Les dosettes ajoutent d'autres problématiques en terme de coût ou d'écologisme. Note -1/20

- Les thés de qualité (feuilles plutôt que sachet, bio plutôt que traditionnel, chinois plutôt qu'indien) stimulent sans exciter (théine), procurent des sensations équivalentes aux meilleurs vins pour une fraction de leur coût et renferment plusieurs principes actifs en terme de santé Voir notre dossier les thés et la santé sur notre site www.nutriwell.ch . Note 6/20 mais une eau purifiée et vivante augmenterait la note à 14/20.

- Le lait - tout au moins dans sa version pasteurisée non bio - est une "sacrée vacherie" dont il conviendrait de limiter sa consommation, d'autant que le calcium du lait est difficilement assimilable et que les conditions d'élevage des vaches sont déplorables. Note de -11/20. Renversement de situation avec le lait bio cru non pasteurisé, vivant donc,nettement moins problématique en terme de digestion ou de respect des animaux. Nettement plus cher par contre. Note 9/20.

- Le vin rouge, le cidre et certaines bières peuvent être bénéfiques - ne serait-ce que parce qu'ils font plaisir - mais les alcools déshydratent et peuvent perturber la santé. Champagnes, vins rouges et muscats - idéalement de qualité biologique - sont acides et réductrices. Porto et Pastis sont par contre oxydant selon les mesures de la BEV et donc plutôt à éviter. Vins et bières (ou cidres) bio obtiennent la note de 10/20 mais sont évidemment à consommer avec modération... au contraire de l'eau!

Nous y voilà donc! L'eau est la seule boisson véritablement compatible avec un organisme vivant, pour optimiser les fonctions cellulaires et métaboliques, réguler la température (transpiration) et l'homéostasie de l'organisme, protéger l'estomac de l'acide chlorhydrique, lubrifier les os, transporter les éléments nutritifs et éliminer les déchets. Contrairement aux boissons ci-dessus, l'eau n'est pas un aliment (déclenchant le processus de la digestion) mais un vecteur de vitalité pour l'organisme et "un nettoyeur cellulaire" (Jacques Collin).  L'eau n'est Aqua n'est "simplex" qu'en apparence et ce n'est pas pour rien que même la vache bois de l'eau! Voir la section la source de la vie.

C'est ainsi qu'en naturopathie, des afflictions aussi courantes que les rhumatismes, le mal de dos, les troubles intestinaux (constipation, colites), les maux d'estomac, l'hypertension, le cholestérol, le surpoids, les allergies ou encore le stress peuvent être lié à déficit hydrique par rapport aux besoins de l'organisme. Comme le souligne le naturopathe Alain Huot, "Bien boire redonne son autonomie au processus de guérison naturelle" et de s'interroger "Il est vrai qu'apprendre à boire ne fait rien vendre! Est-ce pour cela que plus personne n'enseigne aux enfants à boire de l'eau ?"  En quoi, il n'a que partiellement raison, au regard du business de l'eau et des problèmes liés à la qualité de l'eau...

 

 

 

L'art de boire


Un mot donc sur l'art de boire ou le "Comment bien boire", à l'attention des petits et grands enfants:

  • Il est nécessaire de boire au minimum 1,5 litres d'eau par jour. Pas 1,5 litres de "liquide" comme le disent encore trop souvent les médecins (qui ne connaissent généralement rien à l'eau) mais 1,5 litres d'eau et si possible de bonne qualité biologique.

  • Si la couleur de votre urine en cours de journée est jaune, c'est que vous êtes déshydraté et que les reins travaillent trop: il convient de boire davantage!  Si l'apport en eau est suffisant, l'urine sera presque incolore et inodore.

  • Selon les auteurs Zerluth et Gienger, la qualité du sel est d'une importance cruciale "en raison de l'étroite relation existant entre ces deux éléments. Un mauvais sel dévalorise l'eau, aussi bonne soit-elle, et la rend inutilisable pour notre organisme. Inversement, une eau de mauvaise qualité rend un sel excellent difficilement assimilable". Qu'est-ce qu'un excellent sel ? Eh bien un sel gemme non raffiné ou un sel cristallin, constitués à 98% de chlorure de sodium et à 2% d'autres minéraux. Et un mauvais sel ?  Eh bien celui qui est raffiné et en provenance de l'industrie, que l'on absorbe majoritairement via la consommation de préparations industrielles (céréales, pain blanc, plats cuisinés, etc)  Sur cette problématique, voir le site www.nutriwell.ch

  • L'eau se boit en dehors des repas, une demi-heure avant et deux après après, ce qui requiert que ce repas ne soit pas trop salé et constitué d'aliments gorgés d'eau (salade, légumes mais pas de fruits pour ne pas gêner la digestion).

  • Le meilleur geste au réveil après avoir mis ses chaussures: un grand verre d'eau fraîche! A 4°C, elle serait au maximum de ses possibilités magnétiques.

  • A l'inverse (comme quoi tout le monde n'est pas en accord sur l'eau!), Richard Haas conseille de "boire un verre d'eau chaude (30-35°C) le matin à jeun, ce qui évite au corps une perte de calories pour devoir la réchauffer"

  • On veillera surtout à la dynamiser et à la restructurer en lui ajoutant quelques gouttes de citron ou de vinaigre biologique.

  • Boire l'eau à petites gorgées (surtout si elle est fraîche), en la gardant un instant en bouche, en la caressant avec sa langue. 

  • Variante intéressante avec, selon Yann Olivaux, "La meilleure manière de boire de l'eau pour absorber au mieux le Qi" [des adeptes de la médecine traditionnelle chinoise]: "Le matin, au réveil, prenez de l'eau pure (pas d'eau du robinet) dans votre bouche et comptez jusqu'à 7. Puis recrachez-là! C'est important. Faites ceci trois fois. La quatrième fois, prenez de l'eau dans la bouche et buvez-la." "Recette simple à essayer pour les curieux..." note l'auteur.

  • Jacques Collin termine son ouvrage L'eau, le miracle oublié, par un rituel un peu plus élaboré pour ce premier verre de la journée: "Regardez votre verre, fermez les yeux. Mentalisez et projetez vos plus belles pensées dans le verre, des pensées d'amour, visualisez au maximum, la beauté d'un paysage, un être de lumière, quelque chose de divin. Restez ainsi dix minutes à un quart d'heure. Ouvrez les yeux. Prenez avec respect le verre et buvez-le lentement en laissant couler l'eau comme un élixir de vie, une cascade lumineuse pleine d'énergie et d'amour qui envahit, descend et pénètre tout votre corps."

  • Il a également un rituel pour le soir, qu'il explique dans l'interview du DVD le Pouvoir Secret de l'eau: il se remplit un verre d'eau qu'il pose sur sa table de chevet et lui envoie toute son affection et son amour juste avant de s'endormir. Au petit matin, il retrouve ainsi son eau correctement informée. "Je couche tous les soirs avec l'eau. C'est un amour incroyable!" s'extasie-t-il.

  • Une variante pourrait-être, pour aider à mieux se souvenir de ses rêves, de boire en conscience une gorgée de cette eau avant de s'endormir et une autre au réveil. L'eau accompagnera alors nos journées comme nos nuits!

  • L'essentiel reste toutefois de veiller d'abord à la qualité de son eau, qui devrait idéalement être vivante et correctement structurée, aussi peu polluée et minéralisée que possible. Nous allons voir que c'est malheureusement rarement le cas...

 

 

Les types d'eau


Il y a l'eau et il y a le bas et toutes ne se valent pas du point de vue de la santé et de la vitalité. "L'eau vitale n'existe pratiquement plus et celle que nous buvons, dans sa quasi-totalité, est contraire aux fonctions organiques et vitales qui président à notre santé" précise Jacques Collin. Essayons d'y boire un peu plus clair:

  Pollution Minéraux Etat Ecologisme Santé Coût Note
Eau de pluie / ---(1) vivant +++ / / na
Eaux minérales à la source "eaux thermales" + à +++ ++ vivant +++ +(2) +++ +16
Eaux minérales en bouteille / --- mort --- --- --- -17
Eau minérales pétillantes en bouteille - (9) --- (1) mort --- --- --- -18
Eaux de source à la source + à +++ +++ vivant +++ + à +++ +++ +18
Eaux de source en bouteille + à +++ / / --- / -- -3
Eau distillée en bouteille +++ --- (1) mort --- - --- -12
Eau du robinet --- à - / mort +++ -- à - +++ -2
Eau Carafe filtrante / (6) / mort + --- (4) + -6
Eau robinet "symbolisée" (Carafes TC Design) --- à - / vivant +++ / +++ +9
Eau robinet dynamisée par Cruche à vortex + / vivant +++ + +++ +13
Eau adoucie (adoucisseur) --- à - --- mort -- --- --- -18
Eau "ionisée" très alcaline (style "Eau Kangen") / / mort ++ --- (3) -- -8
Eau hydrogénée + / vivant +++ +++ + +13
Eau Oli-dyn / (7) +++(8) vivant +++ +++ + +15
Eau Filtre robinet / (6) / mort ++ / ++ -1
Eau Filtre tuyauterie (charbon actif fritté) ++ + mort ++ / + +1
Eau Filtre tuyauterie + dynamisation ++ + vivant ++ ++ + +13
Eau Filtre osmose inverse ("eau osmosée") +++ / (5) mort ++ / (5) ++ +2
Eau Filtre osmose + dynamisation (Iona ou Mélusine) +++ + à +++ vivant ++ +++ + +16
Eau revitalisée (GIE) ++ +++ vivant +++ +++ + +17

(1) Pour des raisons inverses que l'eau minérale: plus assez de minéraux contre trop de minéraux. L'eau "vide" va être "agressive" pour la tuyauterie comme pour l'organisme. Il est parfois possible de la rendre biocompatible.
(2) Les eaux thermales, chargées en minéraux, sont à consommer lors de cures sur une période de 21 jours au maximum.
(3) Des eaux trop douces, d'un pH largement supérieur à 7 et donc basiques, peuvent être utilisées ponctuellement en thérapies, mais sont globalement à éviter sur le long terme. Voir les notions de la Bio-électronique de Vincent dans Eau "parfaite".
(4) Des tests ont révélé une prolifération microbienne si la carafe n'était pas manipulée avec soin et conservée au réfrigérateur, ce que peu d'utilisateurs font!
(5) Les eaux osmosées sont considérées par certains comme trop "vides" pour être consommées sans restructuration (tout en conservant toutefois les germes de cristallisation) mais elles ont le mérite de faire baisser le pH d'un à deux points, faisant passer l'eau du robinet alcaline à une légère acidité, bénéfique selon les normes de la la Bio-électronique de Vincent.L'eau reste néanmoins morte...
(6) La filtration via charbon actif en granule est trop limitée pour être considérée comme effective. Il s'agit en fait surtout dans ces procédés d'améliorer le goût de l'eau. Le charbon actif fritté des plus gros filtres sera déjà beaucoup plus efficace.
(7) Selon l'eau utilisée pour la dynamisation: normalement la plus pure possible (eau de source ou osmosée).
(8) Présence d'oligo-éléments directement assimilables.
(9) Les eaux pétillantes le sont grâce au gaz carbonique, gaz que notre organisme rejette lors de notre respiration et donc considéré comme un polluant.

Voyons là  aussi ces différents types d'eau plus en détails:

- En dépit de correspondre à la formule scientifique H2O (deux atomes d'hydrogène et un atome d'oxygène), l'eau de pluie, la neige et la glace sont estimées trop "pures" pour répondre aux besoins de l'organisme et permettre son homéostasie. Une telle eau aura tendance à "pomper" les minéraux présents dans le corps, de la même manière qu'elle se charge des minéraux et autres oligoéléments au contact de la roche. Pour la même raison, son stockage sera problématique: exit les cuves en métal (corrosion) au profit de réservoirs en ciment.  Les risques de pollution de la cuve nécessitent également plusieurs filtres... pour un coût d'installation conséquent. Mais contrairement à ce que l'on pense, elle n'est pas interdite à la consommation. Difficile par contre de la noter vu la différence de risque et donc de qualité selon les installations.  Le site très documenté Eautarcie donne toutes les indications et démontre qu'un eau de pluie correctement récoltée et traitée sera nettement préférable à l'eau du robinet. Les animaux ne vont-ils pas instinctivement vers l'eau des orages ?

Le traitement de l'eau de pluie récoltée est d'autant plus important que la pollution atmosphérique ne cesse de croître. Un habitant de Miserey-Saline dans le Doubs a ainsi enregistré une augmentation de 800% des polluants métalliques en 16 mois et de 100% des taux de barium, stronium et titane en 8 mois!  Les chemtrails seraient-ils en cause ? "Après plus de 20 ans de mensonges universels, la télévision allemande "Klagemauer TV" vient de révéler officiellement le 3 juillet 2014 que les chemtrails existent bel et bien [...] ces fameuses traînées blanches vaporeuses qui forment ensuite de petits nuages blancs et qui sont émises par des avions épandeurs de produits chimiques à haute altitude. Cette pollution ne fait plus aucun doute." relate Richard Haas.

- Les eaux thermales ou médicinales sont bénéfiques mais uniquement à la source, au griffon, dans le cadre d'une cure, sur une période limitée (21 jours au maximum) et généralement sous contrôle médical si les minéraux sont abondants. Venus de sous la terre via un cheminement naturel, l'eau est vivante et c'est ce qui fait toute la différence. Note: +16/20.

- Les eaux minérales sont officiellement des eaux qui possèdent des caractéristiques chimiques stables "de nature à apporter ses propriétés favorables à la santé" et qui sont issues de sources profondes uniques. En réalité, ce sont surtout de belles opérations de marketing. En effet, astreintes à aucune norme réglementaire (elles ne sont pas visées par les normes EDCH régissant les Eaux Destinées à la Consommation Humaine), elles sont généralement beaucoup trop minéralisées pour être consommées à longueur de journée ou même obtenir l'appellation de "potable". En effet, la plupart des minéraux contenus dans ces eaux embouteillées sont anorganiques et donc très peu assimilables par l'organisme. Les eaux vont donc encrasser au lieu de nettoyer. En outre, elles coutent 300 fois plus chères que l'eau du robinet. Note: -17/20

- La note est encore pire (-18/20) pour les eaux minérales pétillantes puisque les petites bulles proviennent du gaz carbonique (CO2), un produit de dégradation du métabolisme que l'organisme doit éliminer et qui a un effet acidifiant sur l'organisme. Reste l'aide à la digestion qu'elles peuvent procurer ponctuellement...

- Une eau de source est une eau dont la caractéristique est de provenir de sources de surface (et non souterraine). Elle est non traitée et doit être naturellement conforme aux critères de potabilité (ce qui n'est pas forcément le cas des eaux minérales). Elle est selon les sources légèrement acide (pH inférieur à 7) ou légèrement alcaline (pH supérieur à 7). Sa teneur en minéraux n'est pas constante mais bien plus raisonnable du point de vue de l'organisme, inférieure à 150 mg / litre. Elle n'a pas de vertus "thérapeutique" comme les eaux thermales et peut donc se boire au quotidien. C'est une eau au goût "nature" mais qui n'est pas forcément exempte de pollution, reste sujette à la problématique des bouteilles en plastiques (voir plus bas) et qui devrait être revitalisée avant consommation. A la source et donc vivante, elle obtient la note maximale du classement, soit +18/20. En bouteille et donc généralement morte (mais pas toutes selon certaines analyses de la BEV), la note de -3/20 mais certaines marques seront plus recommandables que d'autres et obtiennent alors la note de +3/20

- Les sources dites "artésiennes" sont des eaux qui jaillissent sans intervention de l'homme, à un endroit où la nappe phréatique trouve une strate montante. Elles étaient nombreuses dans la région de l'Artois, d'où ce nom. L'eau arrivée à maturité - après parfois plus d'un siècle de cheminement - jaillit des grandes profondeurs sous sa propre pression. Ce sont des eaux régénérées et vivifiantes, "miraculeuses" disent certains textes, toujours bénéfiques pour l'homme. Elles restent néanmoins très rares.

- Toutes les eaux naturelles perdent beaucoup de points lorsqu'elles ont le malheur de devenir des eaux en bouteilles. Vivantes à leurs sources, elles ont perdu leur vitalité du fait des conditions d'embouteillage, de stockage et du contact avec la matière plastique.

- L'eau distillée est obtenue en condensant la vapeur d'une eau bouillie. Une telle eau, sans aucune impureté ni minéraux (on en rajoutera donc parfois) ainsi que les "eaux purifiées reconstituées" sont la norme dans le monde et notamment aux Etats-Unis: "plus de la moitié de l'eau en bouteille consommée dans le monde est de l'eau purifiée" note Yann Olivaux. La distillation est toutefois un processus complètement artificiel: la nature ne distille pas mais fait évaporer. L'eau naturelle n'est en effet jamais totalement pure. "Sans ses germes, l'eau va se condenser selon un processus artificiel, repassant de l'état gazeux à l'état liquide. Elle cherche alors par tous les moyens à retrouver le germe de cristallisation toujours manquant, allant par exemple à le prendre dans les substances constituant le corps. C'est pourquoi l'inventeur américain du procédé de distillation a toujours fortement conseillé aux utilisateurs de ne boire au maximum qu'un demi-litre de cette eau par jour et d'y ajouter des jus de fruits extra frais." précisent les auteurs Josef Zerluth et Michael Gienger. Une cure est parfois proposée par des naturopathes (notamment allemands) afin de désintoxiquer l'organisme mais il y a alors supervision thérapeutique et la durée ne devrait pas dépasser 21 jours.  Note: -12/20

- L'eau de table - communément appelée eau du robinet est une eau rendue "potable" par traitements et qui répond aux normes de qualités en vigueur. Elle contient parfois plus de minéraux que certaines eaux de sources mais toujours moins que les problématiques "eaux minérales" ce qui en ferait une eau de consommation courante si ne se posaient les questions du traitement et des normes en vigueur, susceptibles de ne pas être suffisamment protectrices des consommateurs (en l'état actuel des connaissances, des intérêts économiques ou de la frilosité des politiques face à ce sujet pour le moins sensible...). Peu coûteuse et relativement écologique, l'eau du robinet est malheureusement toujours morte!  Note: -2/20 mais variable selon la région...

- L'eau adoucie (adoucisseur d'eau) est bénéfique aux appareils électroménagers sensibles au calcaire mais est impropre à la consommation humaine ou animale. Selon un article de Lara Fabrizi pour la Société Lenntech, une eau trop douce (faible teneur en calcium et magnésium) serait d'autant plus à éviter que "l'eau faiblement minéralisée est hautement agressive pour les matériaux avec lesquels il vient en contact. Elle adsorbe facilement les métaux et certaines substances organiques des tuyaux, des revêtements, des réservoirs de stockage et des conteneurs." L'eau serait alors chargé de métal (rappelons que le plomb est responsable du saturnisme) et impropre à la consommation. En outre, remplacer le calcium et le magnésium par du sodium est une aberration  sanitaire. Voilà pourquoi un adoucisseur d'eau ne devrait jamais être relié au réseau d'eau alimentaire ce que des vendeurs peu scrupuleux continuent néanmoins de faire, notamment en Suisse! "Vouloir tout aseptiser est impossible et discutable" met en garde Patrice Stegmann. Arguments supplémentaires et problématique du calcaire dans la section Solutions. Note: -18/20

- Les eaux ionisées très alcalines style Eau Kangen, aussi appelées "Eaux ionisées alcalines réductrices synthétiques" (EIAR) peuvent être ponctuellement intéressantes pour des pathologies spécifiques (sous supervision médicale) mais sont à éviter voire dangereuses en eau de table car il s'agit d'une eau qui s'éloigne fondamentalement de l'eau naturelle et peut donc être considérée comme artificielle, comme un "médicament". "Avec un surdosage, on risque d'altérer le terrain vers des valeurs trop basses de rH2 qui risquent de ressusciter des maladies oubliées (peste bubonique et lèpre, entre autres) depuis des temps historiques." peut-on lire sur le site Eautarcie qui consacre une page très complète à l'eau "électronisée".  "Des études expérimentales sur des rats indiquent qu'il existe une toxicité cardiaque lorsque ces animaux sont abreuvés avec de l'eau alcaline" précise aussi Yann Olivaux. Un ph largement supérieur à 7 et une eau réductrice correspond en effet en bio-électronique de Vincent au terrain N°4, "le milieu favorable aux maladies infectieuses à microbes pathogènes, à la putréfaction, au salé et aux algues brunes." selon Richard Haas. 

Dire qu'une eau alcaline est bonne pour la santé et fera diminuer l'acidité de l'organisme est un non sens pour plusieurs raisons:
1/ Le pH sanguin est généralement trop basique et non trop acide. Le pH sanguin d'un homme en bonne santé est de 7,2. Celui d'un homme atteint de cancer de 7,8, plus alcalin donc!
2/ Tous les aliments de la vitalité (graines germées, pain complet, jus de fruits ou légumes) ont un pH légèrement acide, compris entre 5 et 7.
3/ Une eau de source ou minérale naturelle, au griffon, est légèrement acide et donc bénéfique. Mise en bouteille elle perd progressivement son facteur magnétique (richesse en protons) et devient alcaline.
4/ Dans la nature, l'eau alcaline et réductrice correspond aux eaux stagnantes, sources des bactéries. L'eau alcaline et oxydante (terrain des virus et des cancers) correspond à l'eau du robinet.
5/ L'organisme possède un effet tampon puissant et corrige un trop plein d'acide par un effet alcalinisant et vice versa. «Dans l’organisme, le pH est très puissamment régulé. L’eau de boisson n’a aucune influence.» déclare Dominique Eladari, chercheur de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), spécialiste de la physiologie rénale et de la régulation acide/base. Confirmation avec le Dr. Pierre Bressy: « Sil est relativement facile de modifier un rH2, il n'en est pas de même du pH, l'équilibre acido-basique ou magnétique étant la résultante de gros assemblages de protons.» précise le Dr. Pierre Bressy.

D'ailleurs, si les eaux alcalines étaient bonne pour la santé, cela se saurait puisque les eaux du robinet sont toujours alcalines! Il y a de toute évidence confusion entre pH élevé (alcalinisation immédiate) et indice PRAL ou « Potential Renal Acid Load » (alcalinisation retard), qui permet de distinguer les aliments alcalinisants des aliments acidifiant, via l'effet tampon de l'organisme). De fait, une alcalinisation immédiate sur le long terme serait plutôt cancérigène!

Enfin, les Pr Marc Henry et Jacques Chambron de l'Université de Strasbourg émettent de sérieuses critiques vis-à-vis de l'usure des électrodes recouvertes de platine qui se dégraderaient au fil du temps et finiraient par relarguer des nanoparticules très réactives de ce métal, probablement toxique pour l'homme. Voir la conférence Quelle eau boire ? (vers 1 heure 08)

Bref, une eau impropre à la consommation courante auquel s'ajoute le coût de l'appareil (plus de 3000 euros) et l'agressivité des revendeurs de ces systèmes, voir la section Le business de l'eau. Note: -8/20

- Beaucoup plus intéressant d'un point de vue thérapeutique et sans effets secondaires rapportés: l'eau hydrogénée, qui modifie radicalement le potentiel d'oxydo-réduction (ORP) mais tout en respectant le pH de l'eau. On se retrouve avec l'eau la plus anti-oxydante au monde, équivalente voire supérieure aux meilleurs aliments de la santé et de la vitalité!

« L'eau hydrogénée formée à la cathode est une eau extrêmement réductrice (anti-oxydante) dont les applications thérapeutiques vont bien plus loin que ne le signalent leurs promoteurs. La connaissance de la bioélectronique médicale ouvre ici des perspectives qui feraient rêver les médecins les plus audacieux. Ceux qui ont pratiqué la bioélectronique depuis plus de 50 ans n'ont encore jamais eu à leur disposition un médicament aussi puissant pour modifier ce qu'ils appellent « le terrain bioélectronique du patient » conclut  Joseph Orszagh du site Eautarcie. Note: +13/20

Enfin, pour clore cette série d'eaux thérapeutiques, l'eau Oli-dyn, amélioration du dynamiseur Violet, seul appareil capable en 30 minutes de dynamiser une eau tout en lui apportant des oligo-éléments directement assimilables!  Note: +15/20.


1 µm (micromètre) vaut 10-6 = 0, 000 001 mètre

 

- La qualité de l'eau filtrée dépendra évidemment de la qualité de la filtration. Les systèmes les plus basiques du grand commerce (filtre robinet ou carafes filtrantes) vont filtrer les plus grosses particules mais laisser de côté les virus, nitrates, résidus de pesticides, métaux lourds ou résidus de médicaments. Il s'agit donc d'une solution a minima, utile en fait surtout pour améliorer le goût de l'eau. L'eau obtenue via ces filtres à installer sur le robinet obtient la note de -1 /20. Dans le cas des carafes filtrantes, le gros soucis concerne la prolifération microbienne dans le cadre d'une utilisation familiale normale (eau stagnante à température ambiante) et la note baisse donc à -6/20. Les systèmes de filtration à installer sur la tuyauterie sont généralement plus efficaces et couvrent l'intégralité de la maison. La note de cette eau est donc de +1/20. Dans tous les cas, l'eau reste néanmoins morte!  Une meilleure solution de base est ainsi le purificateur pour évier qui associe la Shungite à différents principes de filtration pour une note de +7/20.

- La filtration par osmose inverse est de loin la plus efficace (0,0001µm!). L'eau est filtrée de quasiment tous ses polluants et fait baisser le pH d'un à deux points, faisant passer l'eau du robinet alcaline à une légère acidité, bénéfique selon les normes de la la Bio-électronique de Vincent. L'eau est déstructurée (le passage au travers de la membrane se fait molécule par molécule et détruit donc les clusters préexistants) mais elle reste morte.  Et devient agressive ? Les auteurs Zerluth et Gienger notent que "contrairement à l'eau distillée, l'eau osmosée renferme toujours les germes de cristallisation et n'élimine pas les minéraux présents dans l'organisme si elle est consommée en quantité normale." Yann Olivaux parle quant à lui d'une eau "très favorable à l'assimilation des nutriments, au rééquilibrage du pH sanguin généralement trop basique, à l'osmose cellulaire. Elle est anti-oxydante (en consommation rapide après stockage), cytoprotectrice car elle permet une parfaite élimination rénale des toxines et de ce fait s'avère préventive des maladies dégénératives." mais note néanmoins plus loin que "la pureté de l'eau osmosée en fait une eau relativement agressive". Il conviendrait ainsi de conserver une minéralité comprise entre 10 et 45 mg/l. Ce qui est sûr est qu'un tel système gaspille de l'eau: entre 1 et 5L pour 1L d'eau produite. Il est ainsi exclu d'installer un tel système sur la tuyauterie principale (toilette, WC,...) Note: 3/20

- Les notes s'envolent avec les systèmes de redynamisation (ou de "Procédés de Structuration de l'Eau" pour reprendre l'expression de Yann Olivaux): : passer d'une eau morte à une eau vivante change complètement la donne! Les systèmes les plus simples et les plus économiques sont les Carafes dynamisantes, mais il n'y a aucune filtration (présence de polluants) et leur note n'est donc "que" de +9/20. Avec une dynamisation plus profonde, la Cruche à vortex permet de supprimer la mémoire des fréquences nocives pour une note de +13/20. Les systèmes de filtration "classiques" via charbon actif fritté associés à une redynamisation obtiennent une note de +13/20. Des systèmes associant une purification par osmose inverse et un système de redynamisation (Fontaine Mélusine, Iona, Osmotic ou Cappadoce) représentent le haut de gamme en matière de traitement de l'eau de boisson: elles se rapprochent selon les mesures de la bio-électronique de Vincent à de l'eau parfaite. Leur note est de +16/20, la même note que l'eau thermale. Enfin, le Revitaliseur GIE, unique en son genre puisque sans aucun besoin d'entretien, se classe premier avec une note de +17/20.

Vous trouverez un complément d'information sur les différents systèmes du marché dans la section Solutions.


Sources (d'eau vive):
Jacques Collin, L'Eau, le miracle oublié, Guy Trédaniel, 2011, p.80
Alain Huot, L'eau selon la naturopathie, Biocontact, Mars 2010, p.42
Josef Zerluth et Michael Gienger, L'eau et ses secrets, Editions Désiris, 2006
Patrice Stegmann, Quelle eau consommer?, Biocontact, Juin 2044, p.76
Richard Haas, L'eau selon la bioélectronique, Biocontact, Mars 2010, p.82
Olivier Hertel, L'eau Kangen : mensonges en cascade, Sciences et Avenir N°770, avril 2011.

Valérie Duclaval, Comment retrouver la santé grâce aux jus de fruits et de légumes, Editions Denryck, 1995
Roger Castell, La Bioélectronique Vincent, Editions Dangles, 2012
Dr Pierre Bressy, La bio-électronique et les mystères de la vie, Le Courrier du livre, 1996
Richard Haas, Comment purifier et revitaliser votre eau de table, Editions Chariot d'Or, 2014

 

 

 

EauNaturelle.ch, Centre Oasis, Les 8
26 rue de la Corraterie, 1204 Genève, Suisse
Tél: 0848 320 888 / +41 22 320 8886 / eau[at]oasis-centre.ch

© Benoît Saint Girons - Tous droits réservés - Données indicatives non contractuelles et susceptibles de modifications