Les Règles de base du Naturel

La cosmétique est-elle vraiment indispensable ? Pas nécessairement si l'on respecte les fondamentaux... Au risque de déplaire, voici de quoi dépasser quelques préjugés...

VIDEO "LA PETITE QUI REVELE TOUT"

"Les Cosmétiques" (3'38)

 

Le choix des fondamentaux ou du superficiel ?


Notre expérience des huiles essentielles et des thérapies naturelles nous a appris que les produits les plus simples étaient souvent les plus efficaces: une bonne huile végétale de qualité biologique et quelques gouttes d'huiles essentielles peuvent par exemple remplacer bien des crèmes soit disant "sophistiquées" du grand commerce... effets nocifs de la chimie en moins!

Des dizaines de livres sur la cosmétique "maison" permettent ainsi de réaliser laits, lotions et autres crèmes pour une fraction  du prix d'une crème de jour d'une grosse marque.

Ceci dit, peu insistent sur les fondamentaux. La liste des ingrédients et des ustensiles demeure ainsi importante, la cosmétique, aussi bio soit-elle, demeurant de la cosmétique... L'expertise de l'auteur se mesurera en outre souvent à la complexité des recettes plus ou moins exotiques...

Disons le tout net: via le respect de quelques principes simples, il est possible de se passer de la majorité des soins cosmétiques tout en sublimant sa peau!

Trop beau pour être vrai ? Lorsque le bon sens arrive à s'imposer face au marketing et aux préjugés, tout devient pourtant possible...

 

 

Règle N°1: une eau non agressive pour la peau


On a tendance à l'oublier mais l'eau devrait permettre... d'hydrater la peau! On l'oublie parce que l'expérience de l'eau du robinet lors de la toilette est la plus souvent catastrophique: chlorée et donc très oxydante, l'eau irrite et agresse la peau, renforçant allergies, rougeurs et autres boutons...

... d'où la nécessité de recourir à maintes crèmes pour retrouver un semblant de douceur... d'où un contact quotidien avec des dizaines de produits chimiques... d'où encore plus de problèmes de peau à moyen terme!

Sortir de ce cercle vicieux est facile: il suffit de recourir, pour sa toilette à une eau la moins traitée et la plus dynamisée possible. Un certain nombre de solutions existent pour l'eau de consommation courante mais, pour la douche ou le bain, la pression requise ainsi que le peu de place limitent un peu le choix...


Notre site spécialisé
www.eaunaturelle.ch

 

La douche géothermale est, à cet égard, ce qui se fait de plus simple et de moins coûteux puisqu'il suffit de remplacer son pommeau de douche par un pommeau rempli de trois filtres minéraux naturels rechargeables:

  • Céramique rouge Tourmaline : ondes infrarouges lointains et tonification.

  • Céramique noire Germanium : production d'ions négatifs et action nettoyante sur la peau via la neutralisation de la saleté, graisses et odeurs. Prévient les irritations de la peau tout en préservant son pH.

  • Céramique blanche antibactérienne : prévention de la formation d’agents pathogènes dans l’eau stagnante de la douche.

La synergie de ces trois céramiques naturelles multiplie l'efficacité de la douche et procure un "effet spa" particulièrement relaxant.

    

Un mieux-être est ressentis immédiatement :

  • Hydratation de la peau en profondeur, ce qui correspond au premier et plus essentiel soin cosmétique. Plus besoin de crème industrielle! Les peaux sèches apprécieront.

  • Avec une telle douceur et propreté, les problèmes de peau seront évidemment atténués et cette douche est donc recommandée en cas d'irritation ou d'allergie, dermatite, psoriasis, acné, eczéma, points noirs, etc. On utilisera l'eau seule, sans savon ou gel douche.

  • Les cheveux seront également choyés, au point que l'on pourra également se passer de shampoing. On sortira de la douche avec les cheveux lisses et doux.

  • La micro-perforation offre un micro-massage, à la manière d'un SPA, tonifiant la peau, réduisant les tensions musculaires, aidant à résorber la cellulite, soulageant les douleurs et activant le métabolisme. On ressort de la douche vivifié!

  • La pression des jets offre un pouvoir exfoliant optimal, permettant de se laver sans savon ou gel douche, dans le respect de le peau (respect du pH, absence de produits chimiques irritants, etc.)

  • La douche est tellement agréable que l'on aura tendance à la prolonger, réduisant alors certes les économies d'eau (on aura toutefois tendance à prendre moins de bains) mais réduisant aussi le stress, l'anxiété et la fatigue corporelle. Une douche de jouvence ?

Des économies sont également réalisées:

  • Permet de se doucher sans utiliser de savon ou de gel douche. Au regard de la chimie lourde généralement contenue dans ces produits, votre peau appréciera!

  • Permet de limiter grandement l'usage du shampoing et de ses tensioactifs chimiques.

  • Du fait de la grande hydratation et douceur générées, les crèmes industrielles pourront également être mises au placard.

  • Diminution de la consommation d'eau à pression équivalente, variable selon la qualité de votre ancien système mais pouvant aller jusqu'à 50%!
     

    


 

Règle N°2: protéger et nourrir sa peau grâce aux huiles végétales


Les éléments les plus importants d'un soin cosmétique ne sont pas les principes actifs (qui représentent généralement moins de 0.5% des crèmes: Rita Stiens parle à ce propos de "supercherie") mais l’hydratation et la protection.

Après une toilette avec une eau de qualité (Règle N°1), sans savon ou gel douche, une huile végétale de qualité formera sur l’épiderme un film lipidique qui maintiendra une hydratation constante des cellules tout en les protégeant de la sécheresse et du froid.

Si tous les fabricants de cosmétiques sous label bio utilisent des huiles végétales de qualité, les industriels continuent parfois de recourir à des huiles minérales dérivées du pétrole! 

Les Huiles Végétales utilisées pour la peau devraient impérativement être des huiles vierges de première pression à froid. Cela implique le respect de la procédure suivante:

  • Une extraction à froid par des procédés exclusivement mécaniques, sans aucun solvant. La graine sera écrasée et pressée mécaniquement à basse température.

  • Une clarification par des moyens physiques ou mécaniques comme du papier ou de la toile de coton.

  • Aucun traitement de raffinage physique ou chimique. Un raffinage leur ferait en effet perdre la quasi-totalité de leurs principes actifs. Malheureusement et à l'exception notable des huiles d'olive (qui seront vendues sous l'appellation spécifique "vierge extra"), la plupart des huiles du grand commerce et de l'industrie sont raffinées. Elles n'offrent que peu d'intérêt sinon une longue durée de conservation.

Les huiles vierges de première pression à froid peuvent être considérées comme des jus de fruits oléagineux, gorgés de bienfaits et de vertus, d'acides gras et de vitamines. La qualité biologique sera une garantie supplémentaire.

Ceci étant rappelé, toutes les huiles végétales ne se valent (ni en terme de propriétés, ni en terme de prix) et toutes n'auront évidemment pas le même usage!

Pour les soins  quotidiens des bébés ou pour le démaquillagel'huile végétale d'Amande douce est le choix de la douceur. Moins fluide et pénétrante, elle n'est par contre pas recommandée pour les soins corporels.

Pour le corps, nous recommandons plutôt l'huile végétale de Sésame, choisie dans sa version désodorisée sous peine de sentir durablement la cacahuète. Très fluide et possédant un excellent pouvoir de pénétration, cette huile est en outre parmi les moins coûteuses.

Pour les cheveux, l'huile végétale de choix sera le Jojoba. Composé à 97% d'esters cireux (il s'agit donc davantage d'une cire liquide que d'une huile), sa composition se rapproche de celles du sébum sécrété naturellement par l'organisme et elle est ainsi idéale pour les soins des cheveux (pellicules, brillance, tonus, souplesse) ou des peaux acnéiques.

Pour le visage et les mains, les propriétés du Rosier Muscat justifient largement l'investissement. Lors d'une interview, Rita Stiens considérait cette huile comme le "véritable luxe" en cosmétique. Associée à l'huile essentielle de Rose de Damas (rosa damascena) aux propriétés neurotoniques et anti-rides, vous obtiendrez une excellente crème anti-âge!


Pour plus de détails sur les propriétés des huiles végétales,
voir le site http://www.lemieuxetre.ch

 

 

Règle N°3: des principes actifs grâce aux huiles essentielles


Pourquoi elles ? Tout simplement parce que les huiles essentielles représentent le haut du pavé en matière d’efficacité!

En effet, contrairement aux autres ingrédients qui se contentent d’agir en surface, les huiles essentielles pénètrent jusque dans l’hypoderme (c’est à dire sous le derme). Là, elles dissolvent les amas graisseux (oui: les HE dissolvent les graisses!), puis passent dans le sang qui les achemine dans tout l'organisme.

Une expérience pour se convaincre de l'extrême diffusivité des HE: frictionnez vous la plante des pieds avec de l'HE d'Eucalyptus Radiata. Au bout de 15 minutes, votre haleine sentira l'eucalyptus!

Cette diffusion extraordinaire des huiles essentielles est à comparer avec les crèmes cosmétiques "traditionnelles" qui ne peuvent passer sous le derme sans sortir du cadre de la cosmétique et entrer dans celui (bien plus contraignant) du "médicament".  Par définition, la cosmétique a un caractère superficiel...

Autre argument: les huiles essentielles contiennent aussi la plus haute concentration d’éléments actifs de plantes. Il faut parfois plusieurs tonnes de plantes pour obtenir un kilogramme d’huiles essentielles: jusqu'à 4 tonnes de pétales pour la rose de Damas, jusqu'à 12 tonnes d'herbe pour la Mélisse citronnelle! Il y a autant de principes actifs dans une goutte d'HE que dans 100 litres de tisanes!

Ceci dit, toutes les huiles essentielles ne sont pas bonnes pour la peau et un certain nombre sont mêmes dermocaustiques ou photosensibilisantes (agrumes)!  En aromathérapie, la précaution est de rigueur.

Les HE les mieux tolérées par la peau sont:

Le bois de rose (Aniba parviflora ou Aniba rosaeodora) ou le bois de Hô (cinnamomum camphora CT linalol) sont les seules huiles essentielles autorisées chez le bébé et le jeune enfant et pour tous types de problèmes. Chez l'adulte aussi, elle sera appréciée pour sa grande facilité d'utilisation, son exceptionnelle tolérance cutanée et son parfum tonique et envoutant. Associé à l'HV de Sésame désodorisé, elle fera une excellente huile corporelle.

L'Arbre à thé ou Tea-tree ou Melaleuca (Melaleuca alternifolia) est un arbre originaire du Nord de l'Australie qui était traditionnellement utilisé par les Australiens comme antiseptique universel avant l'arrivée des antibiotiques. Le TeaTree reste un anti-infectieux polyvalent et puissant, que l'on pourra notamment utiliser en Huile anti-acné ou Huile de beauté stimulante contre le froid.

L'Immortelle ou Hélichryse italienne (Helichrysum italicum) est tout simplement le meilleur anti-hématome connu! Son action est rapide et surprenante. Elle est de fait indispensable pour les bobos et chutes des enfants ou les cicatrices des adultes. Cerises sur le gâteau: son utilisation est facile (elle s'utilise pure sur la peau au niveau de l'hématome) et son odeur très spécifique est agréable.

La Lavande vraie ou officinale (Lavandula officinalis ou angustifolia ou vera) est la première huile essentielle, celle qui possède le plus de propriétés (plus de 300 principes actifs) et l'une des mieux tolérée, y compris chez les jeunes enfants. Pour la petite histoire, R.M. Gattefossé, le fondateur de l'aromathérapie moderne, découvrit l'intérêt des HE grâce à la lavande: alors qu'il faisait des recherches en parfumerie, il y eut une explosion et il se brûla grièvement les mains. Il eut alors le réflexe de plonger ses mains dans un récipient rempli d'huile essentielle de lavande. Il fut immédiatement soulagé et sa plaie se guérit très rapidement. Etonné par ce résultat, il décida de consacrer ses recherches aux pouvoirs des huiles essentielles... 

La Rose de Damas ou d'Anatolie (rosa damascena): la reine des huiles essentielles ne se distingue pas seulement par son prix très élevé mais aussi par ses propriétés neurotonique, aphrodisiaque, cicatrisante et anti-rides. Quelques gouttes dans de l'huile végétale de Rosier Muscat donnera ainsi une excellente crème anti-âge.

Le Ylang-Ylang (Cananga odorata genuina), c'est la sensualité à fleur de peau: quelques fractions de gouttes sur le lobe de l'oreille remplaceront ainsi bien des parfums (après test cutané). Dans de l'HV de Sésame désodorisé, vous obtiendrez une huile de massage équilibrant et aphrodisiaque...

Le Géranium rosat (Pelargonium x asperum) et le Palmarosa (Cymbopogon martinii var. motia) sont d'autres huiles essentielles olfactivement très agréables que l'on pourra associer au bois de rose et à la rose de Damas pour obtenir, dans une base d'HV de Rosier Muscat, un soin du visage de luxe!

 

Pour plus de détails sur les propriétés des huiles essentielles,
les recettes et les précautions d'usage,
voir le site
www.aromatheque.ch

 

Qui dit principes actifs dit dosage à respecter et qui dit huiles essentielles dit précautions d'usage.

Les professionnels des massages devraient par exemple être prudents avec leurs mixtures huiles végétales + huiles essentielles. Avec une demi-douzaine de massages par jour, leurs organismes risquent en effet de se retrouver rapidement en surdosage de principes actifs, les HE passant facilement de la main au système sanguin.  Un faible dosage des huiles essentielles les mieux tolérées (quelques dizaines de gouttes dans 100 ml d'huile végétale) permettra de limiter les risques mais l'usage systématique des huiles essentielles tout au long de la journée sera à éviter.

Le problème est moindre avec les crèmes cosmétiques (on ne les applique théoriquement qu'une à deux fois par jour) mais la prudence voudrait qu'un test cutané soit réalisé avant une application grandeur nature.

Les réactions allergiques découlent essentiellement de trois types d'ingrédients:

  • les conservateurs chimiques (surtout problématiques dans les cosmétiques du gros commerce)

  • les parfums synthétiques (bannis dans les cosmétiques sous label bio!)

  • les composés odorants des huiles essentielles (que l'on trouve le plus souvent en fin de liste)

La législation européenne impose la déclaration des 26 substances odorantes (chimiques ou liées aux huiles essentielles) responsables de la majorité des réactions allergiques dont certaines (le citral, l'eugenol, le cinnamal, le limonene, le linalol,...) sont naturellement liées aux huiles essentielles.

Il serait toutefois ridicule de se passer des bienfaits des huiles essentielles afin de supprimer des risques allergènes sommes toutes assez rares ou hypothétiques. Il serait aussi ridicule de se braquer sur ces substances alors qu'existent bien d'autres ingrédients chimiques autrement plus problématiques (et exclus d'office des cosmétiques sous label bio). Un simple test cutané permettra de toute façon de vérifier sa tolérance.

Aux risques allergiques s'ajoute le risque de l'accumulation de substances chimiques ou actives.  "Si l'on additionne le nombre de produits cosmétiques auxquels une femme peut recourir dans une seule journée [...] on dépasse souvent le seuil de dix, voire de vingt produits... et de deux à trois cents substances chimiques différentes, pour ces seuls cosmétiques. Quelle sera l'incidence de cette accumulation à long terme ?"  s'interroge le magazine Que Choisir de janvier 2009. Ce risque sera limité avec les cosmétiques sous label bio et disparaîtra avec les compositions 100% naturelles.

Reste l'accumulation des principes actifs pour les cosmétiques bio les plus efficaces c'est-à-dire les plus "chargés" en huiles essentielles.  Un protocole "prudent" de soin devrait alors inclure une alternance entre les cosmétiques les plus "puissantes" et une huile végétales telle que le Rosier Muscat pour les soins du visage par exemple.  N'oublions pas l'effet de synergie 1+1 = 3!

 

 

Règle N°4: des vitamines et une hygiène de vie au naturel!


« A l’encontre de toutes les promesses publicitaires, les meilleurs produits de beauté sont encore les fruits et légumes et autres aliments frais »
conclut Rita Stiens dans son livre « La vérité sur les cosmétiques ».

Ne plus irriter sa peau mais aussi la nourrir en profondeur... et de l'intérieur!

Reste que l'aspect qualitatif devrait à nouveau primer sur le quantitatif. A quoi bon 5 fruits et légumes par jours s'ils sont saturés de pesticides ?  A quoi bon consommer bio si c'est pour cramer toutes les vitamines via une cuisson à trop haute température ou au micro-ondes ? En matière de nutrition, un certain nombre de règles de bon sens seraient également à respecter.

Notre site spécialisé www.nutriwell.ch

 

Les ustensiles de cuisson basse température Bahya Culinaire sont une solution un peu couteuse mais vite rentabilisée via le gain de santé et de vitalité. Il faut savoir en effet qu'une température de cuisson trop élevée détruit toutes les vitamines et rend les corps gras toxiques, sans oublier les minéraux qui sont jetés avec l’eau de cuisson...

Le thermomètre intégré permet de contrôler la température (au degré près dans la version numérique avec sonnerie!) tandis que le fond thermo-diffuseur triple épaisseur d’1,5 cm, répartit la chaleur uniformément, l’emmagasine et permet de terminer la cuisson à feu éteint, économies d'énergie à la clé!

    

La cuisson à l'étouffée est de loin la plus avantageuse à tout point de vue :

  • Les aliments ne sont pas délavés ni déformés comme lors d'une cuisson à l'eau.

  • Ils préservent mieux leurs qualités nutritionnelles (vitamines, oligo-éléments et sels minéraux).

  • Ils développent toute leur saveur.

  • La cuisson se fait sans odeur.

  • C’est un mode de cuisson très économique: cuisson à feu doux puis à feu éteint !

  • Les aliments restent chauds pendant environ ¾ d'heure.

La cuisson à la vapeur d'eau est également possible mais elle s'effectue à plus haute température et est donc moins respectueuse des aliments.

Eau de qualité, huile végétale protectrice, huiles essentielles puissantes et vitamines... vitalisantes, il ne reste plus qu'à sortir régulièrement au grand air pour oxygéner ses cellules (voir sur ce sujet le Bol d'Air Jacquier), se changer les idées (voir www.psychowell.ch pour le bien-être mental) et exposer sa peau (avec modération) à la lumière du soleil...  Dès lors que les fondamentaux sont en place, la cosmétique devient facultative. Une peau resplendissante n'est-elle pas le corollaire d'une hygiène de vie au naturel ?
 

 


 


 

Beautebio.ch
Un site du portail www.lemieuxetre.ch

Centre Oasis, 9 rue du Vélodrome 1205 Genève, Suisse
Tél: + 41 (0)22 320 8886  beautebio[at]beautebio.ch

© Oasis Centre Sarl - Tous droits réservés - Données indicatives non contractuelles et susceptibles de modifications